BFMTV

Haute-Loire: un père de famille jugé pour viol

L'accusé comparaît devant les assises de Haute-Loire.

L'accusé comparaît devant les assises de Haute-Loire. - -

Le procès d'un homme accusé d'avoir drogué, séquestré, violé et tué une lycéenne de 19 ans s'est ouvert mardi aux assises de Haute-Loire. Il encourt la prison à perpétuité.

Le procès d'Alain Delannoy, père de famille sans antécédents jugé pour avoir séquestré, drogué, violé et tué une lycéenne de 19 ans, s'est ouvert mardi devant les assises de Haute-Loire.

Le 25 mars 2012, peu de temps après avoir perdu son dernier emploi, il avait raccompagné une lycéenne de 19 ans chez elle, à Yssingeaux, après une soirée arrosée. Selon son propre récit, il avait ensuite décidé dans la voiture de la conduire chez lui pour la violer.

Après avoir drogué sa victime "pour ne pas la faire souffrir", il lui a infligé une longue nuit de sévices, puis l'a laissée seule une journée entière, ligotée et bâillonnée. La retrouvant agonisante, il lui avait injecté un nouveau cocktail de médicaments, puis l'avait enterrée dans un bois.

Il avait quitté la rue par amour

Mardi, la cour n'a pas abordé les faits, entièrement reconnus par l'accusé. Elle a cependant entamé le récit de la vie chaotique, d'Alain Delannoy, 39 ans, marquée par la violence et l'alcoolisme de ses parents. 

L'accusé est notamment revenu sur les brutalités de son père, qui "élevait au ceinturon" les quatre enfants, et est soupçonné d'inceste sur toute la fratrie, en particulier sur les deux soeurs. L'une d'elles, en hôpital psychiatrique, a sombré dans l'alcool et "décroche neurologiquement", a-t-il raconté.

Ayant connu la rue durant trois ans, Alain Delannoy avait, à 21 ans, décidé d'intégrer un foyer de réinsertion, d'arrêter drogue et alcool et d'enchaîner les missions d'intérim au moment où il avait rencontré sa future épouse. Le couple a donné naissance à deux fils, aujourd'hui âgés de 13 et 15 ans. L'audience va continuer avec les expertises psychiatriques et les témoins de personnalité. Le verdict est attendu vendredi: Alain Delannoy encourt la prison à perpétuité.

M. K. avec AFP