BFMTV

Grenoble : la mère de Kevin, "révoltée et anéantie"

BFMTV
Après la mort de deux jeunes sans histoire vendredi soir près de Grenoble, la mère de l'un d'eux témoigne. Dénonçant "une mort absurde", elle se dit "anéantie". Une marche blanche est prévue mardi.

Deux jours après la mort de Kevin et Sofiane, tués à coups de couteaux près de Grenoble, les familles des victimes sont sous le choc.

"J'ai perdu un enfant d'une mort absurde, il n'est pas parti à la guerre", dénonce la mère de Kevin, Aurélie Noubissi. "Il n'y a plus de garde-fous, les codes de communication ont changé", a-t-elle confié dimanche, dans son modeste appartement au rez-de-chaussée d'un immeuble d'Echirolles, évoquant la dispute pour un motif futile qui serait l'élément déclencheur de cette spirale de violences contre son fils et un de ses amis.

"La source du problème vient de Villeneuve"

"C'est une simple altercation qui vire au décès", a ajouté lAurélie Noubissi. "Ce n'est pas un soldat, ce n'est pas normal qu'il meure", a-t-elle insisté.

Alors qu'aucune interpellation n'a encore eu lieu, elle pointe du doigt les jeunes du quartier sensible voisin de la Villeneuve, à Grenoble. "Ce sont des jeunes qui vivent dans le désoeuvrement, l'oisiveté. La source du problème, on le sait, elle vient de Villeneuve", a avancé cette mère de quatre enfants, se disant "révoltée et anéantie".

Pour rendre hommage aux deux jeunes garçon sans histoires, familles et amis se réuniront mardi pour une marche blanche.