BFMTV

Gironde: un homme soupçonné d'avoir brûlé vive son épouse placé en garde à vue

Une femme âgée de 31 ans, mère de trois enfants, est morte après avoir été brûlée vive en pleine rue, à Mérignac. Son compagnon a été interpellé armé d'un fusil de chasse, et placé en garde à vue.

Un homme soupçonné du meurtre de son épouse a été interpellé et placé en garde à vue mardi soir, indique le parquet de Bordeaux dans un communiqué. La victime, âgée de 31 ans, a été aperçue par des passants à Mérignac, en Gironde, vers 18h00 ce jour-là. Elle était poursuivie par un homme armé. Touchée aux cuisses, elle s'est effondrée au sol et son agresseur l'a aspergée d'un liquide avant de l'immoler par le feu.

Le suspect, âgé de 44 ans, a été interpellé sans résistance par les agents de la Brigade anti-criminalité vers 18h45, à quelques kilomètres du lieu du crime, à Pessac. Sur lui, les policiers ont retrouvé un fusil de chasse de calibre 12, un pistolet à gaz et une ceinture de cartouches, a appris BFMTV de sources concordantes.

"La maison de la victime située à quelques centaines de mètres du lieu du drame était concomitamment découverte en partie incendiée, vide de tout occupant", précise le parquet.

Déjà condamné pour "violences par conjoint"

L'homme est défavorablement connu des services de police. Il a été condamné en juin dernier à 9 mois de prison ferme pour "violences volontaires par conjoint" sur la même femme qui est morte mardi soir. D'après le parquet de Bordeaux, le couple était depuis séparé. Ensemble, ils ont eu trois enfants, nés en 2008, 2013 et 2016. Selon les premiers éléments de l'enquête, il semble qu'ils n'étaient pas présents au moment du drame.

Une enquête pour "homicide volontaire par conjoint et destruction par incendie" a été confiée à la Direction départementale de la sécurité publique. Marlène Schiappa, ministère chargée de la citoyenneté, s'est dit "horrifiée par ce crime ignoble".

En 2020, 90 féminicides ont été officiellement recensés en France, contre 146 l'année précédente.

Raphaël Maillochon avec Ambre Lepoivre