BFMTV

Gilets jaunes: deux photographes du Parisien blessés

Des passants prennent en photo des scooters brûlés au milieu des rues de Paris le 8 décembre 2018

Des passants prennent en photo des scooters brûlés au milieu des rues de Paris le 8 décembre 2018 - Lucas BARIOULET / AFP

Les deux photoreporters, qui couvraient la manifestation des gilets jaunes sur les Champs-Elysées, ont été blessés par des tirs de flashball.

Après une matinée de mobilisation plutôt calme ce samedi, le climat s'est durci en début d'après-midi à Paris où les gilets jaunes ont été rejoints par de nombreux casseurs. Régulièrement pris pour cible depuis le début de la protestation mi-novembre, plusieurs journalistes qui couvraient les événements ont été blessés. Deux photographes du quotidien Le Parisien ont notamment été touchés par des tirs de flash-ball sur les Champs-Elysées.

L'un d'entre eux a été blessé à la nuque et a dû être évacué vers un hôpital après avoir perdu connaissance pendant quelques secondes. "Je viens de prendre un tir de flash-ball dans la nuque. Tir dans le dos à 2 mètres de distance, à bout portant", a écrit Yann Foreix sur Twitter. "J'ai perdu connaissance quelques secondes au sol puis j'ai été aidé par plusieurs manifestants, que je remercie, à me relever. J'ai cru à un pavé. Je suis évacué à l'hôpital", a-t-il ajouté.

Le photographe a précisé à la rédaction du Parisien que le policier, auteur du tir de flash-ball, s'était excusé, expliquant qu'il visait "quelqu'un d'autre". L'un de ses collègues a quant à lui été touché au genou mais sa blessure n'a pas nécessité d'évacuation, indique le quotidien.

Me.R.