BFMTV

Gilets jaunes à Toulouse: un jeune homme condamné à trois mois de prison ferme

Le tribunal de la ville de Mansoura a reconnu coupable Basma Ahmed d'"incitation à la débauche".

Le tribunal de la ville de Mansoura a reconnu coupable Basma Ahmed d'"incitation à la débauche". - AFP

Mardi à Toulouse, un homme a été condamné à trois mois de prison ferme pour avoir jeté un projectile sur les forces de l'ordre lors d'une manifestation de gilets jaunes samedi.

Un jeune homme a été condamné à trois mois de prison ferme pour un jet de projectile sur les forces de l'ordre lors d'une manifestation de gilets jaunes samedi à Toulouse, a-t-on appris mardi auprès du parquet.

Alcoolisé

Selon la même source, la peine d'emprisonnement de cet homme de 27 ans poursuivi pour des violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, n'a pas été assortie d'un mandat de dépôt lors de l'audience lundi de comparution immédiate.

La Dépêche du Midi précise que le jeune homme a expliqué ne pas faire partie des gilets jaunes et se serait retrouvé "malgré lui" dans la manifestation alors que le métro était fermé. Alcoolisé et incommodé par des gaz lacrymogènes, il aurait jeté une canette qui a touché un policier. 

"Je regrette profondément et j'ai honte ", a-t-il dit à l'audience, rapporte le quotidien régional.

Echauffourées

Samedi, des échauffourées ont éclaté lors de la manifestation toulousaine qui rassemblait quelque 4.500 gilets jaunes, la plus importante mobilisation de France avec Bordeaux.

Selon les autorités, les forces de l'ordre ont procédé à une trentaine d'interpellations, alors que trois policiers et sept manifestants ont été légèrement blessées lors de ces violences.
B.L. avec AFP