BFMTV

Gilet jaune renversé à Avignon: la chronologie des faits s'affine

Un camion de pompiers - Image d'illustration

Un camion de pompiers - Image d'illustration - AFP

La victime a été mortellement blessée par un chauffeur routier qui avait tenté de forcer un barrage.

Un gilet jaune de 23 ans est mort dans la nuit de mercredi à ce jeudi après avoir été renversé par un camion au niveau d'une sortie d'autoroute à Avignon dans le Vaucluse. Comme le rapporte La Provence, dont les journalistes se sont rendus sur place interroger les autres manifestants, le chauffard avait dans un premier temps tenté de prendre la fuite. 

"Mais le chauffeur ne s'est pas arrêté et a poursuivi sa route. Deux gilets jaunes ont alors pris leur voiture pour tenter de l'arrêter mais il a percuté l'arrière d'un des deux véhicules." Il a finalement été interpellé quelques minutes plus tard par les policiers appelés en renforts.

Selon les témoins présents sur place, le routier, d'origine polonaise, "a accéléré et forcé le barrage. Denis (le nom de la victime, ndlr.) s'est retrouvé sur le capot puis est passé sous ses roues.

Le routier n'était pas sous l'emprise de l'alcool au moment des faits. 

Mausolée et marche blanche

Sur place, l'heure est logiquement à la tristesse et au recueillement. Sur un second rond-point au nord, où il passait également beaucoup de temps, les gilets jaunes sont encore choqués par la disparition de Denis. 

"Nous sommes catastrophés. C'était un garçon très gentil, qui venait d'avoir un bébé, il y a trois jours, explique un gilet jaune. Il était là le matin, le soir et il nous disait qu'il faisait ça pour l'avenir de son enfant."

En guise d'hommage, un mausolée improvisé à été érigé sur le bord de la route et plusieurs roses rouges y ont été déposées. Une marche blanche est également prévue ce samedi en marge d'un nouveau weekend de manifestations. 

Hugo Septier