BFMTV

Gendarme volontairement percuté par une voiture: cinq jeunes déférés

Cinq jeunes ont été déférés dimanche au parquet de Pontoise après l'agression d'un gendarme, volontairement percuté par une voiture qui tentait de prendre la fuite après un rodéo routier vendredi soir à Fosses dans le Val-d'Oise.

Cinq jeunes ont été déférés dimanche au parquet de Pontoise après l'agression d'un gendarme, volontairement percuté par une voiture qui tentait de prendre la fuite après un rodéo routier vendredi soir à Fosses dans le Val-d'Oise. - -

Les cinq jeunes soupçonnés d'avoir délibérément renversé un gendarme lors d'un rodéo routier vendredi soir ont été déférés au parquet de Pontoise.

Cinq jeunes ont été déférés dimanche au parquet de Pontoise après l'agression d'un gendarme, volontairement percuté par une voiture qui tentait de prendre la fuite après un rodéo routier vendredi soir à Fosses dans le Val-d'Oise, a indiqué une source proche de l'enquête.

Celui qui conduisait a été déféré en vue d'une mise en examen pour "tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'ordre public", a précisé cette source.

Reconnaissance des faits par le conducteur

Le jeune homme, déjà connu des services de police, a reconnu lors de sa garde à vue avoir foncé sur le militaire, expliquant avoir agi sous l'emprise de l'alcool.

Les quatre autres suspects, trois jeunes majeurs et un mineur, accusés d'avoir tenté d'aider leur ami à prendre la fuite, pourraient être mis en examen pour "recel de malfaiteur" et "entrave à l'exercice de la justice", a ajouté cette source.

Le militaire, un gendarme-adjoint, a été percuté vendredi vers 17h30 près du lycée Charles Baudelaire, dans la Zone de sécurité prioritaire (ZSP) de Fosses-Louvres, alors qu'il intervenait pour intercepter deux voitures engagées dans un rodéo routier.

L'une des voitures a été retrouvée vide près du lieu de l'accidnt. La seconde a été arrêtée 45 minutes plus tard avec six personnes à bord, à Marly-la-Ville dans le Val-d'Oise, par des gendarmes de la brigade de recherche de Montmorency, arrivés en renfort.

Blessé à la hanche et victime d'un traumatisme crânien, le militaire a été transporté à l'hôpital de Gonesse (Val-d'Oise), mais ses jours ne sont pas en danger.