BFMTV

Gard: une vingtaine de personnes évacuées suite à un départ d'incendie

Aucune habitation n'a été touchée pour l'heure

Aucune habitation n'a été touchée pour l'heure - Image d'illustration - AFP

Le département fait face à des vents violents et à une sécheresse intense depuis le mois de juin. Cette année plus de 1.000 hectares ont déjà été en proie aux flammes.

Une vingtaine de personnes ont été évacuées ce dimanche à la suite d'un "violent départ de feu de forêt" dans une zone péri-urbaine jouxtant Nîmes, qui a été maîtrisé dans la soirée, ont annoncé les pompiers du Gard.

"Le feu est maîtrisé. Les personnes évacuées préventivement ont pu regagner leur domicile", a indiqué vers 21H00 le commandant Eric Agrinier, du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS).

"Il n'y a pas de victime, ni de dégâts", mais 15 hectares de garrigues et de forêt ont été parcourus par le feu qui s'est déclaré à Courbessac, une commune limitrophe de Nîmes, ajoute le texte.

L'incendie qui s'est déclaré à 16H29 a nécessité l'évacuation de huit maisons et d'une vingtaine de résidents "dans le cadre des protections", ajoute le SDIS.

Risque élevé d'incendie

Environ 30 engins de lutte et près de 100 soldats du feu sont mobilisés. Quatre Canadairs ayant effectué 24 largages ont également été engagés et appuient les forces au sol. Un poste de commandement a été activé à Courbessac. "Le dispositif va être allégé pour la nuit, mais une surveillance restera maintenue", a expliqué dans la soirée Eric Agrinier.

La préfecture avait prévenu du risque élevé d'incendie en raison des rafales de vent attendues dans ce département, particulièrement touché depuis fin juin par la canicule ainsi qu'une sécheresse intense et prolongée.

"Les premières actions des sapeurs-pompiers se concentrent sur la protection des personnes et des habitations, car ce feu est situé en zone péri-urbaine", ajoute le SDIS.

Selon la préfecture, cette année les feux de forêt ont déjà parcouru plus de 1.000 hectares, le plus lourd bilan, depuis 29 ans pour le département. Le 2 août, le pilote d'un bombardier d'eau qui luttait contre un incendie particulièrement violent à Générac avait trouvé la mort dans le crash de son avion. En une semaine, deux incendies avaient dévasté plus de 800 hectares de forêt sur la commune.

Manon Fossat avec AFP