BFMTV

Gard: fin des pluies torrentielles, reprise des recherches pour retrouver une disparue

Ce dimanche matin, les secours sont à la recherche de la femme disparue, et tentent de rejoindre les hameaux isolés, dont les routes ont été coupées par les intempéries.

Les équipes de secours ont été renforcées, et font ce dimanche matin les premières reconnaissances pour évaluer les dégâts sur le territoire et rendre compte de la situation dans les communes éloignées, après un violent épisode pluvieux et orageux. Les recherches pour retrouver une femme de 64 ans portée disparue samedi dans le massif des Cévennes ont aussi repris.

"Aujourd'hui il y a encore une phase de reconnaissance qui est importante, surtout après la nuit où fatalement des choses se sont certainement produites, sur le secteur, peut-être des effondrements de route suite à l'engorgement des terres par l'eau", explique dimanche sur BFMTV le capitaine Eric Brocardi, porte parole de la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France.

Rechercher la personne disparue, une "priorité"

"Ce matin priorité sera donnée à la recherche de la personne disparue, des recherches au sol et par les airs avec un hélicoptère", déclare dimanche sur BFMTV Jean-Louis Bailly, lieutenant-colonel des pompiers du Gard.

L'aide-soignante disparue samedi aurait été vue pour la dernière fois à bord de sa voiture à proximité de la localité de Pont-de-l'Hérault.

"Nous avons une équipe cynophile en plus des équipes engagées pour scruter les deux berges de l'Hérault autour du point où la personne a été repérée avant sa disparition. Une reconnaissance sera faite aussi par hélicoptère", a indiqué à l'AFP le commandant des pompiers du Gard Eric Agrinier.

Reconnaissance de la zone par les secours

Ce dimanche, les pompiers s'attèleront également à "des dégagements de chaussée et d'accès pour pouvoir accéder à tous les hameaux du secteur" car certains, isolés, n'ont pas encore été atteints, explique Jean-Louis Bailly.

Le rôle des secours ce dimanche est de "détailler point par point ce qui va et ce qui ne va pas sur la carte", détaille Eric Brocardi, "puisque nous sommes les yeux à la fois des localités, à savoir des maires, et des préfets aussi. Nous avons des actions extrêmement importantes qui vont permettre de doser les moyens nécessaires pour pouvoir porter secours et porter assistance".

Malgré plusieurs sauvetages, aucun blessé n'est à dénombrer et les dégâts concernent surtout des routes secondaires, des maisons touchées par les crues et le réseau d'eau dans une poignée de villages qui devront être approvisionnés.

Les violents orages ont pris fin

Les violents orages et les trombes d'eau qui avaient frappé cette zone de montagne samedi ont pris fin vers le milieu de la nuit et la vie reprenait son cours dimanche dans les localités touchées. Météo-France a levé pendant la nuit la vigilance rouge pluie-inondations et crues pour le Gard et plus aucun département ne se trouvait en vigilance orange inondations ou orages tôt dimanche.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili ont annoncé qu'ils se rendraient dimanche après-midi dans le Gard, pour "faire un point sur la situation".

Salomé Vincendon