BFMTV

Orages "extrêmes" dans le Gard: une personne portée disparue, de nombreux cours d'eaux en crue

Depuis 5 heures du matin ce samedi, des orages s'abattent sur les Cévennes, accompagnés de pluies records qui dureront au moins jusqu'à cette nuit.

Depuis tôt ce samedi matin, des pluies diluviennes s'abattent sur les Cévennes, entraînant des débordements de cours d'eau. "Dans le Gard, en 6 heures, 468 mm relevés à Valleraugue, dont 361 en 3 heures", écrit Météo France, qui a placé l'Hérault, et la Lozère en vigilance orange ce samedi, en raison d'un fort "épisode pluvio-orageux". Le Var, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône, ont également été placées en vigilance orange aux orages.

Le Gard, lui, est désormais en vigilance rouge "crues" et "pluie-inondation".

"Depuis 5 heures du matin ca n'arrête pas de tomber fort. L'eau n'a pas le temps de baisser, ça fait un peu peur", témoigne sur BFMTV Jessica, habitante de Valleraugue, "on espère que ça va se calmer".
"C'est plus de 200 voire 300 mm qui sont tombés en quelques heures sur ces territoires, et on a plusieurs cours d'eau qui sont en crue", explique à BFMTV Alix Roumagnac, spécialiste dans la prévision des phénomènes météorologiques. "On est dans des phénomènes qui sont extrêmes, sur des records."

Le ministère de l'Intérieur alerte notamment sur une "crue majeure en cours sur le bassin du Gardon d'Anduze".

Une personne portée disparue, 16 opérations de sauvetage

Une personne est portée disparue sur le secteur du Pont-d'Hérault, a annoncé sur notre antenne Christophe Boisson, maire de Saint-André-de-Majencoules (Gard) : "nous avons vu tomber une personne dans la rivière avec son véhicule", précisant que des recherches étaient en cours.

Par ailleurs, seize opérations de sauvetage et 200 mises en sécurité ont été enregistrées dans le secteur Vigan-Valleraugue, ont annoncé samedi soir les pompiers du Gard.

18 sauvetages terrestres et six en hélicoptère ont par ailleurs été opérés ce samedi dans le secteur Vallée Borgne.

La préfecture du Gard et les pompiers du département ont appelé à la prudence sur les territoires à risque, à rester informé et à reporter tout déplacement inutile. "Les communes de la zone ont activé leur plan communal de sauvegarde, mis en sécurité les citoyens. Les gendarmeries sont aussi sur le terrain pour bloquer l'accès aux routes sur ces zones là parce que c'est vraiment un épisode très sérieux", explique Alix Roumagnac.

"Un poste de commandement avancé a été mis en place à Anduze à la mi-journée", a indiqué la préfecture du Gard.

Près de 700 sapeurs-pompiers du Gard et des départements voisins de l'Aude, de l'Aveyron, du Vaucluse, des Bouches-du-Rhône, de l'Hérault ainsi que les marins pompiers de Marseille sont actuellement sur place. Quatre groupes de sauvetage en eau vive sont mobilisés, ainsi que deux groupes d'assistance inondation.

Trois hélicoptères dragons de la société civile et un hélicoptère de la Gendarmerie nationale sont également en mission dans le Gard. D'autres secours sont en transit pour se rendre sur place, selon nos informations.

"Soutien total aux effectifs mobilisés"

"Le département du Gard est confronté depuis 10h à un épisode orageux de forte intensité. Soutien total aux pompiers du Gard et aux effectifs de la Sécurité Civile mobilisés en ce moment même sur le terrain", a tweeté le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Selon l'entourage du ministre consulté par BFMTV, le ministre de l'Intérieur se rendra sur place dès ce dimanche, ce qu'il a depuis confirmé sur Twitter. La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili sera également présente dimanche dans les Cévennes.

"Il faut s'inquiéter pour les heures à venir, être prudent" avertit par ailleurs le lieutenant-colonel Olivier Tudela.

"Valleraugue est l'épicentre de cet épisode cévenol, là c'est les Cévennes qui reçoivent les précipitations qui remontent de Méditerranée", continue Alix Roumagnac.

Des pluies au moins jusqu'à cette nuit

Cette météo est due à un épisode méditerranéen, qui avait été décrit dès vendredi par Météo France. "La dépression qui est sur l'Atlantique fait remonter de Méditerranée de l'air très chargé en humidité, c'est pour cela qu'on a ces records", explique Alix Roumagnac.

Selon ses données, et celles de Météo France, l'épisode actuel n'est pas encore fini, et durera au moins jusqu'à cette nuit. "On n'est pas au maximum pour le moment", déclare-t-il. La vigilance orange de Météo France est maintenue jusqu'à dimanche 6 heures du matin.

Salomé Vincendon et Fanny Rocher