BFMTV

Gard : 20 hectares brûlés dans un incendie désormais maîtrisé

L'incendie n'a fait aucune victime civile.

L'incendie n'a fait aucune victime civile. - Sapeurs pompiers du Gard/capture d'écran Twitter

Le feu s'est déclaré autour de minuit et a pu être maîtrisé en milieu de matinée. Pour le sous-préfet d'Alès, le caractère criminel de cet incendie est "incontestable".

L'incendie qui s'est déclaré cette nuit dans la commune de Sainte-Cécile-d'Andorge, dans les Cévennes gardoises, a été maîtrisé et a cessé de progresser ce matin vers 10h30, ont annoncé les pompiers.

Provoqué par une dizaine de départs de feux, l'incendie s'est propagé et a ravagé 20 hectares dans un important massif de feuillus et de résineux. Selon le quotidien Midi Libre, il n'a fait aucune victime civile et n'a causé aucun dégât sur les habitations. Un pompier a cependant été blessé à l'oeil et pris en charge au centre hospitalier de Nîmes.

Un important dispositif déployé

Plus de 20 véhicules pour lutter contre les feux de forêts et près de 120 sapeurs pompiers ont été dépêchés sur place dès minuit avant d'être rejoints par un hélicoptère bombardier d'eau - rendu nécessaire par le terrain difficilement praticable - au matin. Les soldats du feu sont toujours engagés sur les lieux de l'incendie pour réaliser le difficile travail de nettoyage des lisières et déployer du retardant pour éviter une reprise du feu.

La piste criminelle examinée

La piste criminelle est "incontestable", une dizaine de départs de feu très rapprochés ayant provoqué un incendie, a indiqué une source proche de l'enquête à l'AFP.

"L'origine volontaire est évidente. L'incendie débute au coeur de la nuit. Il n'y a pas d'activités dans le secteur, pas d'habitations. Le feu ne peut pas partir tout seul", a confié le sous préfet d'Alès Jean Rampo.

Celui-ci a également appelé la population à "signaler les comportements suspects". Une enquête doit être menée conjointement par la gendarmerie et des pompiers spécialisés.

Une période à risques pour le département

L'été est une période propice aux feux de forêt dans le Gard. Mardi, la préfecture alertait déjà les habitants sur les risques d'incendies dans le département, rappelle France 3 Occitanie. Trois secteurs du sud du Gard ont ainsi été placés en vigilance orange.

"Compte tenu de la hausse des températures attendue, d'une probable baisse de l'hygrométrie (degré d'humidité de l'atrmosphère) et de l'établissement d'une brise dans la journée, les conditions sont réunies pour l'éclosion et le développement des incendies de forêt. La vigilance et la prudence sont donc de rigueur", confirment de leur côté les pompiers gardois.

L'été dernier, un violent incendie avait brûlé plusieurs centaines d'hectares dans le département et causé la mort d'un pilote dont l'avion bombardier d'eau s'était crashé.

Maëllyss Hedin Journaliste BFMTV