BFMTV

France-Belgique: une trentaine de blessés à Nice dans un mouvement de panique

PHOTO D'ILLUSTRATION

PHOTO D'ILLUSTRATION - Damien MEYER / AFP

La foule a paniqué suite à des jets de pétards à proximité du lieu où des supporters étaient rassemblés pour suivre le match.

La préfecture des Alpes-Maritime a indiqué qu'une trentaine de personnes ont été légèrement blessées dans un mouvement de foule provoqué par des jets de pétards sur des terrasses bondées de supporters regardant la demi-finale du Mondial 2018 dans le centre de Nice mardi soir.

Juste avant le coup de sifflet final de France-Belgique, deux jets de pétards à chaque extrémité du cours Saleya, une rue très fréquentée du Vieux-Nice, ont provoqué l'affolement de dizaines de personnes attablées dans les bars pour regarder le match.

"Les gens ont cru à des coups de feu, à un attentat, certains ont voulu se cacher dans le restaurant", a décrit à l'Agence France Presse un restaurateur du cours Saleya. 

Un véritable champ de bataille

Dans la panique, des personnes ont été blessées légèrement, par des chutes, mais aussi des coupures, selon les pompiers, qui ont pris en charge une trentaine d'entre elles sur la Promenade des Anglais. La préfecture a précisé qu'une cinquantaine de pompiers et six ambulances étaient mobilisés.

Un journaliste de l'AFP a constaté qu'une heure après le mouvement de foule, le cours Saleya était un véritable champ de bataille, avec des tables et chaises renversées, des effets personnels abandonnés, du verre brisé et du sang sur les meubles des restaurants.

Sur la place Masséna de Nice, où une fan-zone avait été installée, un millier de personnes environ étaient encore présentes vers 23 heures.

L.D., avec AFP