BFMTV

Français disparu en Italie: sa soeur lance un "appel à l'aide" 

Le golfe de Policastro en Italie (Photo d'illustration).

Le golfe de Policastro en Italie (Photo d'illustration). - Flickr - CC Commons - Christian Crisciullo

Simon Gautier a alerté les secours italiens par téléphone vendredi 9 août, les informant être tombé d'une falaise lors d'une randonnée. Sept jours plus tard, ils ne sont toujours pas parvenus à retrouver le jeune homme de 27 ans. Sa mère lance un appel au secours et exhorte la France et l'Italie à lui envoyer de l'aide.

"C’est la pire chose au monde d’attendre et de ne pas savoir. La pire chose au monde." Sept jours après la disparition de Simon Gautier en Italie, sa famille lance un appel au secours.

"La zone dans laquelle il s’est perdu est escarpée et compliquée, on a besoin de monde pour couvrir plus rapidement les endroits potentiels où il pourrait être. On appelle à l’aide de la même façon qu’il l’a a appelé à l'aide", confie à BFMTV, la voix chevrotante, la soeur de l'étudiant disparu.

"Je ne sais pas où je suis"

"Il nous faut de l'aide d'urgence", réclame sa mère Delphine Godart sur RTL en insistant sur le fait que seules 12 personnes peuvent accéder à la zone "très difficile d'accès" où a disparu Simon Gautier. "C'est absolument insuffisant", se désole-t-elle.

Le jeune homme est porté disparu depuis le 9 août. Ce jour-là, il effectuait une randonnée en solitaire à Policastro, une station balnéaire située dans la province italienne de Salerne. Mais l'escapade tourne mal: en début de matinée, il adresse un message aux secouristes italiens dans lequel il explique être tombé d'une falaise.

"J'ai les jambes cassées, aidez-moi. Je vois la mer mais je ne sais pas où je suis." 

"Il faut vraiment qu'on nous aide" 

Son appel aurait été reçu par les carabiniers de la commune de Lagonegro, mais il faut attendre la tombée de la nuit pour que la commune de San Giovanni a Piro prenne en main les recherches, selon La Repubblica. La presse italienne avance que les autorités ont mis trop de temps à s'organiser pour rechercher le Français. Un hélicoptère n'aurait été mobilisé que 28 heures après l'appel de détresse de l'étudiant.

Face à cette situation, les proches de Simon Gautier semblent désemparés. Une quinzaine d'amis "merveilleux, aimants et aidants", rapporte sa mère, se sont rendus en Italie pour prendre part aux recherches. Mais, pour cette dernière, ce n'est pas suffisant et elle exhorte la France et l'Italie à "envoyer des pompiers formés à la haute montagne, des spéléologues (...) Il faut vraiment qu'on nous aide". 

"Malgré leur bonne volonté et leur aide, les secours italiens ne sont pas assez nombreux pour explorer ce secteur. Et leurs drones et hélicoptères ne peuvent pas repérer Simon s'il est tombé dans une crevasse", déplore-t-elle sur LCI.

Le Quai d'Orsay "aux abonnés absents"?

Sur les réseaux sociaux, des internautes s'indignent de l'inaction de la France. L'un d'entre eux, enseignant et militant associatif, épingle le quai d'Orsay, "aux abonnés absents" alors que "les moyens pour le trouver dans un terrain si escarpé sont insuffisants". 

Sur LCI, Delphine Godard affirme être en rapport avec le consulat de Naples "uniquement. Mais il n'est d'aucune aide puisqu'il n'est au courant de rien". Contacté par plusieurs médias, le quai d'Orsay n'a pas encore réagi à ce sujet.

Ambre Lepoivre