BFMTV

Fête de la musique: Roselyne Bachelot regrette les "débordements" et "appelle à la responsabilité"

Plusieurs rassemblements de fêtards ont été observés dans le centre de Paris, malgré l'interdiction des regroupements de plus de dix personnes.

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a déploré ce mardi sur BFMTV les nombreux rassemblements réunissant plusieurs centaines de personnes lors de l'édition 2021 de la fête de la musique, et les débordements qui ont suivi dans la soirée.

"Il y a eu des débordements, on s'y attendait sans doute", a indiqué la ministre. "C'est sûr, on a lâché les freins, mais il y a encore des règles sanitaires à observer. J'en appelle vraiment à la responsabilité des uns et des autres. La pandémie est toujours là. Il faut être dans une démarche prudentielle."

Bien que le port du masque ne soit plus obligatoire à l'extérieur et que le couvre-feu ait été levé, les regroupements de plus de dix personnes restent en effet interdits sur la voie publique.

"On a fait preuve d'une grande mansuétude"

Les forces de l'ordre sont intervenues à plusieurs reprises lundi soir à Paris, en raison de nombreux rassemblements réunissant plusieurs centaines de fêtards dans le Jardin des Tuileries et à l'Hôtel de Ville. Des rassemblements similaires ont également été observés sur les quais de Seine, aux Invalides, à Opéra et à République.

"On a fait preuve d'une grande mansuétude et des consignes avaient été données", estime Roselyne Bachelot, interrogée sur ls interventions parfois musclées de la police pour mettre fin à ces rassemblements.

"C'est vraiment quand il y a eu certains débordements, certains rassemblements qui peuvent mettre en danger la santé des uns et des autres qu'on a fait des dispersions", conclut-elle.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV