BFMTV

Face aux complaintes contre les déjections d'abeilles, le coup de gueule d'un maire contre les "néo-ruraux"

Des abeilles, image d'illustration. - Georges Gobet - AFP

Des abeilles, image d'illustration. - Georges Gobet - AFP - -

"Il faut avoir un peu de tolérance", a estimé l'élu, encore très remonté.

Cela fait maintenant plusieurs mois que les maires de communes rurales ont maille à partir avec de nouveaux administrés, dont certains ont bien du mal à oublier leur train de vie urbain.

En 2018, une vacancière avait par exemple voulu faire taire la cloche de l’église d’un petit village de Lozère. Une situation face à laquelle le maire d’une commune du Gard avait réagi en placardant un panneau d’avertissement à l’entrée de son bourg nommé "Attention, village français", sur lequel étaient expliqués de manière ironique les "désagréments" de la vie à la campagne.

L’édile de Pignols dans le Puy-de-Dôme est quant à lui confronté à un autre type de protestations. Dans un long message publié sur Facebook, Christophe Georges, maire de ce village située à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Clermont-Ferrand, déplore que bon nombre des nouveaux arrivants se plaignent des déjections d’abeilles, provenant d’une exploitation apicole voisine, et qui se déposent sur du mobilier de jardin et les toits.

"Des habitants de notre commune habitants à proximité de la miellerie de la comté se plaignent, se sont plaints des déjections d'abeilles!!!!!
De quoi est composé la déjection d'abeille purement et simplement de pollen! Le pollen ni plus ni moins que le spermatozoïde de la fleur l'essence de la vie!", explique-t-il.

"Néoruraux"

Contacté par France Bleu, ce dernier peste encore contre ceux qu’il appelle les "néoruraux".

"Aujourd'hui on a des habitants qui arrivent dans nos campagnes, qui ne voient que les avantages, puis ils se rendent compte qu'il y a aussi des inconvénients. Il faut avoir un peu de tolérance, hein!"

De son côté, le couple en charge de l’exploitation se veut conciliant, assurant vouloir chercher "toutes les solutions possibles pour éviter de déranger nos voisins."

"Bien au contraire, nous voulons contribuer positivement à la vie de ce bien joli village et surtout pas être une source de conflits."
Hugo Septier