BFMTV

Face à une famille "résignée", Jonathann Daval "a été très clair" dans ses explications

Croquis d'audience montrant la mère d'Alexia face à Jonathann Daval le 16 novembre 2020 devant la cour d'assises à Vesoul

Croquis d'audience montrant la mère d'Alexia face à Jonathann Daval le 16 novembre 2020 devant la cour d'assises à Vesoul - Zziigg © 2019 AFP

Après la confrontation ce vendredi matin entre Jonathann Daval et Isabelle Fouillot, l'avocate de ce dernier estime que son client a livré tous ses secrets.

C'était un moment attendu. Vendredi matin, devant la cour d'assises de Haute-Saône, Jonathann Daval a été confronté à Isabelle Fouillot. La famille d'Alexia espérait que le meurtrier de leur fille craque et finisse par leur fournir le pourquoi, le mobile de son crime. Mais Jonathann Daval est resté sur sa version, tout simplement parce qu'il a déjà donné toutes les explications possibles, estime son avocate.

"Depuis le début du procès, Jonathann a expliqué les choses, il a été très clair sur les raisons qui l'ont poussé à commettre cet acte-là, rappelle Me Ornella Spatafora. Ce qu'on regrette, c'est qu'on a l'impression que les parties civiles attendent d'autres vérités et que cette vérité-là ne leur convient pas."

Isabelle Fouillot se dit "résignée"

Ce vendredi matin, Jonathann Daval, debout dans son box, et Isabelle Fouillot se sont fait face. Insistant, presque en le suppliant, la mère d'Alexia lui a demandé pourquoi il avait tué sa fille. L'accusé a redit être passé à l'acte au cours d'une dispute, la dispute de trop, après avoir été la cible de reproches qu'il avait encaissés jusqu'alors. Mais la famille d'Alexia ne veut pas croire à ce récit.

"Ca n'a pas fonctionné, a déploré Isabelle Fouillot au terme de cette confrontation. Je me résigne à ne pas tout savoir ce qui s'est passé. J'arrête de me torturer l'esprit, je n'aurais pas toute la vérité."

Plus tôt dans la matinée, Jean-Pierre Fouillot avait lui aussi dit espérer que son ancien gendre se livre, mais sans beaucoup d'espoir. "On est persuadé qu'il y a un phénomène déclencheur dont il n'a pas parlé, assure le père d'Alexia. Aura-t-on des réponses? Je n'y crois pas beaucoup, Jonathann reste sur ses dires. Je crois que ça va s'arrêter là."

"C'est dommage quand on nous dit depuis trois ans qu'on attend des explications de ce garçon qu'on a tant aimé, qu'on a idéalisé pour notre fille et quand ce garçon là s'explique ça ne convient pas, on lui dit 'donnez nous une autre explication", regrette Me Spatafora.

>> Daval, la série: les quatre épisodes de la série documentaire événement de BFMTV sont disponibles en replay et en version podcast.

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV