BFMTV

Eure-et-Loir: le mystère levé après la mort de deux amis en plein dîner

Deux hommes de 38 et 69 ans ont été découverts morts dans le jardin d'une maison de Authon-du-Perche, en Eure-et-Loir. Les causes de leur décès restaient jusqu'ici inconnues.

L'énigme autour des deux corps retrouvés dans un jardin d'Authon-du-Perche, en Eure-et-Loir, est résolue. Ecartée la thèse de l'intoxication alimentaire, les morts de Lucien, 69 ans, et d'Olivier, 38 ans, amis de longue date, sont toutes les deux accidentelles, révèlent les autopsies réalisées lundi.

Selon les expertises, le plus âgé a succombé à une fausse route alimentaire. Tentant d'avaler un morceau de viande de 44 grammes (soit l'équivalent de près de la moitié d'un petit steak), l'homme, qui n'avait plus de dent et qui avait consommé une grande quantité d'alcool, s'est étouffé. Son taux d'alcoolémie était de 2,45 grammes par litre de sang.

Crise cardiaque

Le second a succombé à une crise cardiaque. Souffrant d'une cardiomégalie - une hypertrophie du cœur qui devient alors volumineux - son organe pesait 500 grammes, contre 300 à 350 grammes pour un cœur sain. Voyant son ami mourir sous ses yeux, il aurait succombé à cette attaque. Lui aussi avait bu beaucoup d'alcool.

Le 3 août dernier, les corps des deux hommes avaient été découverts dans le jardin de l'une des deux victimes. L'un était assis sur une chaise, le second était allongé au sol. Des analyses, menées sur une boîte de flageolets qu'ils avaient mangée le soir de ce repas, n'ont rien révélé de suspect.

Si de nombreuses bouteilles de vin et de pastis, ainsi que des canettes de bière ont été découvertes dans la maison, le procureur de la République de Chartres a réclamé de nouvelles analyses toxicologiques pour écarter toutes les autres hypothèses.

J.C. avec Cécile Ollivier et Marion Dubreuil (RMC)