BFMTV
Police-Justice

Essonne: un proche de Serge Dassault visé par des coups de feu

Le sénateur UMP Serge Dassault, ici le 9 janvier 2013, dans les couloirs du ministère de l'Economie.

Le sénateur UMP Serge Dassault, ici le 9 janvier 2013, dans les couloirs du ministère de l'Economie. - -

L'ancien adjoint à la jeunesse à la mairie de Corbeil-Essonnes a été visé par des tirs d'armes à feu. L'homme ciblé dimanche avait été visé par une plainte pour "association de malfaiteurs", aux côtés, notamment, de Serge Dassault.

Un ancien élu de Corbeil-Essonnes a été visé par des tirs d'arme à feu dans la nuit de dimanche à lundi à Saintry-sur-Seine dans l'Essonne, a-t-on appris lundi de source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1.

Machiré Gassama, ancien adjoint à la jeunesse à la mairie de Corbeil, désormais élu dans la commune voisine de Saintry, n'a pas été blessé, a précisé cette source.

Enquête sur deux tentatives d'homicides

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles, dont les services enquêtent par ailleurs sur deux tentatives d'homicide survenues début 2013 à Corbeil-Essonnes et qui pourraient être liées à la mairie de la ville, longtemps dirigée par l'industriel Serge Dassault, également sénateur UMP.

Dans le cadre de cette affaire, l'homme ciblé dimanche avait été visé par une plainte pour "association de malfaiteurs", aux côtés de Serge Dassault et de l'actuel maire de Corbeil Jean-Pierre Bechter (UMP). C'est Fatah Hou, un boxeur grièvement blessé par balle au cours d'un règlement de comptes, qui était à l'origine de cette plainte.

Entendu sous le régime de la garde à vue, Machiré Gassama était ressorti libre sans faire l'objet de poursuites.

A. D. avec AFP