BFMTV

Essonne: l'autopsie de l'octogénaire retrouvée morte dans un Ehpad ne révèle pas de trace d'asphyxie

Un EHPAD (Photo d'illustration).

Un EHPAD (Photo d'illustration). - Georges Gobet - AFP

L'enquête se poursuit à Evry pour déterminer les circonstances exactes de la mort. Le pensionnaire de 86 ans, un temps soupçonné, a depuis pu rejoindre l'Ehpad.

L'autopsie de la femme de 87 ans retrouvée morte lundi soir dans une maison de retraite médicalisée pour personnes dépendantes à Maisse, dans l'Essonne, n'a pas révélé de trace d'asphyxie ou coups, d'après une source judiciaire auprès de BFMTV.

Selon nos informations, l'autopsie réalisée mardi ne relève aucune trace d’asphyxie ou de coups. Par ailleurs la femme présentait un état de santé très préoccupant avec altération de plusieurs organes, dont le cœur.

Des expertises toxicologiques à venir

Une aide-soignante avait affirmé avoir retrouvé un autre résident près de la dame, laquelle avait un coussin sur le visage. Un médecin avait également confirmé la mort par étouffement. Mais l’hypothèse du meurtre semble maintenant écartée. Le pensionnaire de 86 ans, un temps soupçonné, a depuis pu rejoindre l'Ehpad. Des expertises complémentaires vont être conduites, dont des expertises toxicologiques.

L’enquête ouverte par le parquet d’Évry et confiée à la brigade de recherches de la ville se poursuit sous la même qualification, à savoir meurtre et non assistance à personne en danger.

Cécile Ollivier avec E.P