BFMTV

Essonne: une personne âgée dans un Ephad retrouvée morte, un pensionnaire suspecté

Une enquête a été ouverte par le parquet d’Évry et confiée à la brigade de recherches de la ville. Une autopsie est en cours pour déterminer l'heure et la cause exacte de la mort.

Une pensionnaire a été retrouvée morte, lundi soir, dans une maison de retraite médicalisée pour personnes dépendantes à Maisse, dans l'Essonne. L'octogénaire qui partageait sa chambre est suspecté de l'avoir tuée, d'après une source proche de l'enquête à BFMTV, confirmant une information d'Europe 1.

Un oreiller à la main

Lundi soir, cette dame de 87 ans a été retrouvée inanimée dans son lit par une aide-soignante alertée par des cris. Dans la chambre se trouvait alors un autre pensionnaire de 86 ans, qui avait un oreiller à la main. Un médecin est venu sur place confirmer la mort par étouffement. La gendarmerie a été avisée des faits ce mardi, dans la matinée.

L'octogénaire est soupçonné d’avoir tué la victime en l'étouffant mais en raison de son âge et de son état de santé mentale, il n’a pas pu être placé en garde à vue. Provisoirement interné dans un établissement spécialisé, il a depuis réintégré l'Ephad, qui a accepté de le reprendre. Selon nos informations, il n’y avait pas de liaison ni contentieux connu entre lui et sa victime. Deux autres personnes, qui se sont rendues au chevet de la victime, ont été entendues en tant que témoins.

Autopsie en cours

L'autopsie de la victime est en cours ce mardi. Un premier examen interne n’a pas révélé de lésion apparente, mais il faut des examens complémentaires pour déterminer les causes et l'heure exacte de la mort. L'aide-soignante qui a découvert le corps a provisoirement été placée en garde à vue pour non-assistance à personne en danger puis relâchée.

Une enquête a été ouverte par le parquet d’Évry et confiée à la brigade de recherches de la ville. Contactée, la direction de l'établissement n'a pas souhaité faire de commentaire.

"L'établissement et tout le personnel adressent leurs condoléances à cette famille. Notre métier est de protéger et de maintenir le bien-être de nos résidents", a indiqué un porte-parole de la maison de retraite. 
Alexandra Gonzalez avec E.P