BFMTV

Enquêtes préliminaires autour de LFI: après Mélenchon, Chikirou entendue par la police

Sophia Chikirou était la conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle de 2017.

Sophia Chikirou était la conseillère en communication de Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle de 2017. - Geoffroy Van Der Hasselt - AFP

Ces auditions sont conduites dans le cadres des enquêtes préliminaires qui visent la France insoumise. L'une porte sur les emplois d'assistants parlementaires présumés fictifs, l'autre sur les comptes de campagne du mouvement.

La présidente de la société Médiascop, Sophia Chikirou, est entendue ce vendredi par la police judiciaire de Nanterre, a indiqué une source proche du dossier à BFMTV. La fondatrice de Le Média, la webtélé proche de La France Insoumise, a également été la conseillère en communication du leader de la France insoumise lors de la campagne présidentielle de 2017. Son audition intervient après celle de Jean-Luc Mélenchon, qui a eu lieu ce jeudi.

Audition de cinq heures

Le leader du parti a été entendu pendant plus de cinq heures par l'Office central de lutte contre la corruption à Nanterre. Il a répondu aux questions portant sur les deux enquêtes préliminaires qui visent LFI. La première concerne des présumés emplois fictifs d'assistants parlementaires européens, et a été ouverte à la suite de signalements de l'eurodéputée ex-FN Sophie Montel. Cette dernière a accusé la France insoumise d'avoir fait financer par l'Union européenne le salaire de personnes travaillant en réalité pour le mouvement.

La seconde enquête porte sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon pendant la présidentielle. Elle a été lancée après deux signalements à la justice: l'un du président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), l'autre de la cellule française de renseignement financier Tracfin.

Validation des comptes nuancée

Jean-Luc Mélenchon crie à la manipulation politique car ces comptes ont déjà été validés. Mais avec certaines nuances: la commission des comptes avait apporté des rectifications au budget du candidat. Elle avait ensuite envoyé un signalement à la justice dans lequel elle relevait des prestations "intellectuelles" et "matérielles" facturées par des associations dirigées par des proches de Jean-Luc Mélenchon. 

Sarah-Lou Cohen avec A.L.