BFMTV

EN DIRECT - Attaque du Thalys: le suspect identifié grâce à ses empreintes digitales

Un carnage a été évité vendredi dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris après que des militaires américains ont maîtrisé un homme lourdement armé qui a ouvert le feu. Une attaque vraisemblablement terroriste menée huit mois après les attentats de janvier à Paris. Suivez la situation en direct.

23h - Ce live est terminé

Merci à toutes et à tous de nous avoir suivis.

21h30 - Le suspect avait été détenu trois fois en Espagne

Le suspect en garde à vue et identifié grâce à ses empreintes digitales avait été détenu 3 fois pour trafic de drogue en Espagne. D'après El Pais, Ayub el Kazzani a résidé dans le pays entre 2007 et 2014. Il était encore sous le coup d'un mandat de recherche de la justice madrilène pour l'une de ces affaires de drogue. Suite à sa radicalisation, il était classé comme "potentiellement dangereux" par les autorités espagnoles, mais pas comme "potentiellement jihadiste".

20h30 - Obama salue "l'extraordinaire bravoure" des trois Américains

Le président américain s'est entretenu par téléphone avec les trois Américains intervenus pour maîtriser le tireur. Il a salué leur "extraordinaire bravoure".

19h50 - Les trois Américains sont sortis du commissariat d'Arras

Alek Skarlatos, Anthony Sadler et Spencer Stone, les trois Américempains qui ont maîtrisé le tireur du Thalys vendredi, sont sortis ensemble vers 19h30 du commissariat de police d'Arras. Alek Skarlatos et Anthony Salder ont été auditionnés pendant trois heures avant d'être rejoint par Spencer Stone, venu directement de la clinique lilloise qu'il venait de quitter.

Les trois hommes sont montés à bord d'un gros 4X4 portant des plaques minéralogiques du corps diplomatique américain.

19h45 - Les passagers intervenus pour maîtriser le tireur reçus lundi à l'Elysée

François Hollande recevra lundi à 9 heures "les citoyens américains et français ayant permis d'éviter un carnage". Leur accueil à l'Elysée se fera notamment en présence de Manuel Valls, Laurent Fabius, Bernard Cazeneuve et Alain Vidalies.

19h25 - Le suspect identifié grâce à ses empreintes digitales

D'après nos informations, le suspect a été formellement identifié grâce à ses empreintes digitales. L'homme interpellé à Arras était était connu de la police en Espagne pour une affaire de stupéfiants, les autorités espagnoles avaient à cette occasion relevé ses empreintes digitales. Elles correspondent bien à Ajoub El Khazzani, l’homme de 26 ans placé en garde à vue vendredi.

19h15 - François Hollande a remercié Barack Obama pour la "conduite exemplaire" des citoyens américains

L'Elysée a annoncé dans un communiqué que le président de la République s'est entretenu en fin d'après-midi avec Barack Obama. François Hollande "l'a remercié chaleureusement pour la conduite exemplaire des citoyens américains qui ont empêché un acte extrêmement grave dans le train Thalys", écrit l'Elysée.

19h - Barack Obama va s'entretenir avec les deux "héros" américains

Le président américain qui a déjà salué l'action "héroïque" des deux militaires américains doit s'entretenir avec eux par téléphone.

18h45 - Luc Carvounas demande une commission parlementaire sur la sécurité dans les trains

Le sénateur PS du Val-de-Marne, proche de Manuel Valls va demander l'ouverture d'une commission parlementaire au Sénat après le drame évité dans le Thalys. Une commission pour "proposer de vraies mesures de sécurité aux passagers de la SNCF" écrit-il sur Twitter.

18h01 - Le patron de la SNCF Guillaume Pepy annonce qu'il va rencontrer Jean-Hugues Anglade

Pour rappel, l'acteur était dans le train au moment de l'attaque, et s'est blessé en tentant de déclencher le signal d'alarme. Celui que l'on a pu voir notamment dans la série Braquo a pointé du doigt le personnel du Thalys, affirmant que des employés se sont cachés dans une partie du train.

"J'ai proposé de rencontrer M. Anglade, qui a dit oui", a déclaré le patron de la compagnie ferroviaire: "Je comprends l'émotion, les témoignages, mais pour pouvoir conclure, il faut se donner le temps d'entendre tout le monde".

17h34 - Le chef des urgences du CHRU de Lille, où a été pris en charge un blessé de l'attaque, s'exprime en direct sur BFMTV

L'un des voyageurs blessés lors de l'attaque, pris en charge à Lille, "a retiré la kalachnikov des mains de l'agresseur", annonce le chef des urgences de l'hôpital. "Il a eu une section au pouce, a été opéré ce matin sous anesthésie locale et il va parfaitement bien. Il a déjà quitté l'hôpital", ajoute-t-il. "Je suis muet d'admiration devant lui. C'est un homme exceptionnel". 

17h11 - Manuel Valls annonce la mise en place d'"un numéro national de signalement des situations anormales"

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé samedi que la SNCF allait mettre en place, après les tirs dans un Thalys, "un numéro national de signalement des situations anormales" dans les gares et les trains. La SNCF va par ailleurs "renforcer le nombre et la visibilité des messages de vigilance dans les gares", a indiqué dans un communiqué le Premier ministre, qui s'est entretenu dans la journée avec le président de la SNCF, Guillaume Pépy.

16h50 - L'un des "héros" du Thalys, Chris Norman, s'exprime en direct

"J'ai pensé que j'allais mourir de toute façon, alors je me suis dit qu'il fallait mieux mourir en essayant de faire quelque chose" a raconté Chris Norman, visiblement encore ému.

"Je travaillais sur mon ordinateur quand j'ai entendu un coup partir et du verre cassé. Un employé du train courait vers l'avant du train, et j'ai vu un homme avec une mitraillette, visiblement un AK-47" se souvient l'homme qui témoigne en direct devant le commissariat d'Arras.

"Je me suis dit "merde" et ma première réaction a été de me cacher. Et puis j'ai entendu deux Américains dans une bagarre, alors je me suis dit que c'était notre chance, et je suis allé les aider à l'arrière du wagon". "Spencer a maîtrisé le terroriste par le cou, moi je suis intervenu pour prendre son bras droit et on a réussi à le maîtriser" raconte Chris dans un français parfait. 

"Je ne suis pas un héros, ce que j'ai fait est normal" a martelé Chris Norman, qui a tenu à souligner que l'un de ses concitoyens était toujours à l'hôpital après avoir reçu un coup de cutter au cou.

Chris Norman a de nouveau qualifié l'attentat échoué de "miracle" expliquant que selon lui, l'arme du tireur s'était "enrayée".

-
- © Capture BFMTV

15h42 - La Belgique remercie les passagers du Thalys

Dans un message posté sur Twitter, la maison royale de Belgique a salué le courage des passagers qui ont mis fin à l'attaque du Thalys. Pour rappel, le tireur était monté dans le train en gare de Bruxelles.

15h40 - Les trois "héros" du Thalys s'exprimeront publiquement

Le trois touristes qui ont maîtrisé le tireur s'exprimeront lors d'une conférence de presse donnée depuis le commissariat d'Arras où ils ont été entendus aujourd'hui par les forces de l'ordre.

15h24 - Agnès Ogier (Thalys) pointe le manque de sécurité des trains

La directrice générale de Thalys estime que la sécurité des trains n'est pas de la responsabilité de la société de transport.

15h15 - La direction de Thalys répond à Jean-Hugues Anglade

Alors que l'acteur déclarait avoir été "abandonné à son sort" par le personnel du train, la direction de Thalys a répondu par la voix d'Agnès Ogier. La directrice de Thalys a affirmé que les agents de la rame ont alerté le conducteur et que l'un d'eux s'est réfugié dans le fourgon, une pièce fermée à clé, avec plusieurs passagers.

"Un agent a senti une balle le frôler. Il est parti, avec cinq ou six voyageurs, se réfugier dans le fourgon", a ainsi raconté à BFMTV Agnès Ogier, après s'être entretenue avec les agents. Le deuxième agent ainsi que deux autres contrôleurs ont passé le reste du voyage à assister les passagers, à les guider une fois la situation maîtrisée et à leur venir en aide dans ces moments difficiles" s'est félicitée Agnès Ogier. 

15h10 - Nicolas Sarkozy met en garde contre le "terrorisme djihadiste"

L'ancien Président de la République a d'abord rendu hommage aux passagers qui se sont interposés avant de demander un "engagement total de la France" contre le "terrorisme djihadiste".

14h45 - Le New York Times met l'attaque du Thalys à la une

La photo d'une personne blessée est accompagnée de ce titre: "Deux Américains évitent un carnage dans l'attaque d'un train".

La une du New York Times du 22 août 2015.
La une du New York Times du 22 août 2015. © Capture - New York Times

14h21 - Christophe Sargollo (SUD Rail) salue le courage du personnel du train

Christophe Sargollo (SUD Rail) a tenu sur BFMTV à "souligner le sang froid du personnel de bord" pendant l'attaque du Thalys.

14h04 - Selon l'Espagne, le tireur s'est rendu en Syrie en 2014

Les services antiterroristes espagnols ont indiqué que le tireur ayant blessé trois personnes à bord du Thalys s'était rendu en Syrie en 2014 avant de revenir vivre en France. De son côté, Libération annonce qu'il avait été repéré sur un vol Berlin-Istanbul le 10 mai dernier. La Turquie est connue pour être la porte d'entrée de beaucoup de jihadistes vers la Syrie ou l'Irak. 

13h04 - INFO BFMTV : Le passager français qui s'est interposé en premier n'a pas été blessé

Selon nos informations, le passager français qui a tenté le premier de ceinturer le tireur est âgé de 28 ans. Il n'a pas été blessé dans sa tentative de mettre fin à l'attaque.

12h20 - Bernard Cazeneuve s'exprime en direct sur BFMTV

"Un passager français a tenté de maîtriser l'homme qui a réussi à tirer plusieurs coups de feu avant d'être maîtrisé par des militaires américains" affirme le Ministre de l'Intérieur qui a indiqué que tous les passagers étaient désormais hors de danger.

"Je veux leur rendre hommage. Nous devons beaucoup à leur courage et à leur sang-froid. Le Président de la République leur a exprimé toute la gratitude de la France" a ajouté Bernard Cazeneuve.

"L'individu a été transféré tôt ce matin au siège de la SDAT et est actuellement entendu dans le cadre d'une garde à vue qui peut durer 96 heures. Il convient de rester prudent quant à son identité qui n'est pas encore confirmée. Si elle était confirmée, elle correspondrait à celle d'un homme marocain de 26 ans connu des services français" affirmé le Ministre de l'Intérieur. 

Bernard Cazeneuve a également affirmé que le tireur était soupçonné d'appartenir à la "mouvance islamique radicale".

12h04 - François Hollande recevra les "héros" du Thalys dans les prochains jours

Le Monde annonçait la rencontre pour aujourd'hui ou demain, il semblerait que la rencontre ait été repoussée. Les militaires américains rencontreront donc le Président en début de semaine prochaine selon l'AFP.

11h56 - Un français parmi les "héros" du Thalys

Selon L'Express, un passager français aurait tenté de ceinturer l'homme armé avant d'être rejoint dans son action par les militaires américains qui ont définitivement mis l'assaillant hors d'état de nuire. Il aurait été le premier à repérer l'homme armé alors qu'il s'apprêtait à faire feu dans une rame remplie de passagers.

11h47 - Nos dernières informations à la mi-journée

Selon notre journaliste sur place, le passager blessé par balle serait bien un touriste américain qui voyageait avec sa femme, et non avec les militaires qui ont maîtrisé le suspect.

Par ailleurs, les policiers sont en train de terminer leurs constatations sur la rame du Thalys, qui devrait donc être déplacée dans la journée.

11h29 - Jean-Hugues Anglade livre son témoignage sur l'attaque

L'acteur a livré à Paris Match son témoignage sur l'attaque du Thalys au cours de laquelle il a été légèrement blessé à la main. "L'homme armé venait vers nous, il était déterminé. J'ai pensé que c'était la fin, que nous allions mourir, qu'il allait tous nous tuer. Oui, on s'est vu mourir car nous étions prisonniers de ce train, et qu'il était impossible de s'échapper de ce cauchemar. Nous étions piégés dans une souricière !" raconte le comédien.

Avant de saluer le courage des militaires américains qui ont maîtrisé l'assaillant: "Je veux rendre hommage à leur courage héroïque, et les remercier, sans eux, nous serions tous morts."

11h25 - Alain Juppé témoigne de son "admiration" aux passagers du train

Sur Twitter, l'ancien Premier ministre a salué le "sang-froid des militaires américains" et leur a offert la "reconnaissance de la Nation".

11h15 - Le parquet belge ouvre une enquête 

Selon l'AFP, le parquet fédéral belge va ouvrir une enquête "sur la base de la loi antiterroriste". La Belgique est directement concernée par les événements d'hier puis que le tireur était monté à bord du Thalys en gare de Bruxelles.

11h05 - Bernard Cazeneuve va s'exprimer

Le Ministre de l'Intérieur doit s'exprimer publiquement à 11h45 depuis son ministère, Place Bauveau.

11h02 - Les première réactions politiques au lendemain de l'attaque

Au lendemain de l'attaque, les premières réactions politiques se font entendre. A l'image de Nathalie Goulet, sénatrice UDI et Présidente de la commission d'enquête sur les réseaux jihadistes, qui demande un renforcement des mesures de sécurité dans les trains.

10h56 - Barack Obama salue l'action "héroïque" des militaires américains

Dans un message posté sur Twitter, le Président américain a exprimé à l'AFP sa "profonde gratitude pour le courage et la réactivité de plusieurs passagers, y compris des membres de l'armée américaine, qui ont de manière altruiste maîtrisé l'assaillant".

10h54 - Incertitude sur l'identité du passager blessé par balle

Alors que les déclarations de Bernard Cazeneuve laissait entendre que le passager blessé par balle était américain, il semblerait que ce ne soit pas le cas selon notre journaliste sur place. La victime est soignée au CHU de Lille, tout comme Spencer, le soldat américain blessé au cou par un coup de cutter.

10h43 - Une vidéo diffusée par CNN montre le suspect ligoté au sol 

La chaîne de télévision américaine CNN a diffusé ce matin une vidéo, apparemment filmée avec un smartphone, montrant le suspect ligoté au sol juste après son attaque. On peut y voir des traces de sang et l'un des passagers blessés par le tireur.

10h41 - Sur BFMTV, Daniel Cerdan juge peu crédible la thèse du braquage

Daniel Cerdan, ancien du GIGN, a estimé sur notre antenne que la défense du suspect était "peu crédible". "Il se présente comme un criminel de droit commun pour éviter d'être jugé comme un terroriste. C'est classique, mais je n'y crois pas vraiment" a affirmé notre expert.

10h30 - François Hollande va recevoir les "héros" américains

D'après le journaliste du Monde Thomas Wieder, le Président de la République a décidé de recevoir à l'Elysée les soldats américains qui ont maîtrisé le tireur lors de son attaque.

10h25 - INFO BFMTV: Le suspect nie un acte terroriste et parle d'un "braquage"

Selon nos journalistes, le suspect aurait nié en garde à vue être un terroriste. Il affirme qu’il voulait commettre des braquages et qu’il souhaitait rançonner les passagers du train. Par ailleurs, il explique avoir découvert le sac avec les armes, par hasard « dans un parc de Bruxelles ». Le suspect serait selon lui monté dans le train pour rançonner les passagers du Thalys.

10h22 - Le suspect transféré à la Sous-Direction Anti-Terroriste (SDAT)

Selon nos informations, le suspect de l'attaque a quitté Arras pour être transféré à Levallois-Perret, au siège de la SDAT. Les enquêteurs ont désormais jusqu'à mardi soir pour l'interroger et comprendre quelles étaient ses motivations en montant lourdement armé dans le Thalys. 

l'essentiel

● Un homme armé a été arrêté vendredi soir en gare d'Arras, après avoir ouvert le feu dans un Thalys, reliant Amsterdam à Paris

● Le suspect, Ayoub el Khazzani est un Marocain âgé de 26 ans est en garde à vue dans les locaux de l'antiterrorisme en région parisienne

●Le tireur assure aux enquêteurs qu'il n'avait pas de motivation terroriste, mais le parquet antiterroriste de Paris s'est saisi de l'enquête

● Le carnage a été évité par l'intervention de quatre passagers, deux Américains, un Franco-Américain et un Britannique. Les quatre hommes seront reçus à l'Elysée lundi.

Paul Aveline