BFMTV

Emploi de l’ex-compagne de Gérard Collomb : des élus et fonctionnaires entendus cette semaine

L'Hôtel de ville de Lyon.

L'Hôtel de ville de Lyon. - JEFF PACHOUD / AFP

Une enquête préliminaire pour un possible détournement de fonds publics au profit de son ex-compagne a été lancé en début d’année. Un rapport de la Chambre régionale des comptes a relancé l’enquête.

Les enquêteurs du parquet national financier de retour à Lyon cette semaine. Ils doivent entendre plusieurs élus et fonctionnaires à partir de ce mardi dans l’enquête sur le possible détournement de fonds publics au profit de l’ex-compagne de Gérard Collomb. Des soupçons d’emploi fictif pèsent sur cet agent de la mairie de Lyon.

"Pas d'éléments matériels"

L’enquête a été relancée après la publication du rapport de la chambre régionale des comptes au mois de novembre. A l’intérieur, les magistrats affirment ne "pas disposer d'éléments matériels" justifiant de l'emploi de Meriem Nouri - avec qui Gérard Collomb était en couple dans les années 1990 - entre août 2015 et octobre 2017.

Selon ce rapport, qui consacre trois pages à ce cas, "l'activité alléguée par la ville de cet agent (...) durant la période 2010-2015 sur des fonctions d'accueil et d'information du public n'a fait l'objet d'aucune traduction administrative". Sur la période "de juillet 2015 à avril 2018, l'agent n'a été affecté à aucun emploi de la ville correspondant à son grade et à ses fonctions effectives", poursuit le rapport.

Une enquête interne à la mairie

Mais ces conclusions ont été contestées par Gérard Collomb qui s’appuie sur une enquête interne demandée par la Ville.

"Des fonctions ont sans doute été remplies mais administrativement on n’arrive pas à suivre ces fonctions", avait indiqué le candidat à la Métropole de Lyon lors d’une conférence de presse. Et de préciser: "elle a travaillé dans ces services, à la mission Serin, à la mission Rives de Saône. Il y a des dizaines de personnes qui l'ont vu dans ce poste".
Benjamin Rieth