BFMTV

"Écoutes" de Bettencourt: les cinq journalistes relaxés, l'ex-majordome "pas pénalement responsable"

-

- - AFP

La Cour d'appel de Bordeaux a confirmé jeudi la relaxe de cinq journalistes poursuivis pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" de Liliane Bettencourt et estimé que l'ex-majordome de la milliardaire avait enregistré illégalement sa patronne pour la protéger, et n'était "pas pénalement responsable".

La cour a notamment considéré que les journalistes "n'avaient pas eu intention de porter atteinte à l'intimité de la vie privée" de l'héritière de L'Oréal et a estimé que ces écoutes effectuées par Pascal Bonnefoy avaient eu "un caractère effectivement décisif (...) pour la recherche de la vérité" dans l'affaire Bettencourt. Les six prévenus avaient été relaxés en première instance.

S.Z avec AFP