BFMTV

Bettencourt: deux journalistes de Mediapart restent mis en examen

BFMTV

Edwy Plenel et Fabrice Arfi restent mis en examen. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux a rejeté mardi la demande d'annulation des mises en examen de ces deux journalistes de Mediapart, poursuivis pour "atteinte à l'intimité de la vie privée", après la publication d'enregistrements réalisés chez Liliane Bettencourt.

Edwy Plenel et Fabrice Arfi avaient contesté ces mises en examen, relatives à la publication par le site d'information d'extraits des écoutes réalisées en 2009 et 2010 par le majordome de Liliane Bettencourt à son domicile de Neuilly-sur-Seine.

Quatre autres personnes, le majordome, un ancien journaliste de Mediapart et deux journalistes du Point, hebdomadaire qui a publié aussi de tels extraits, n'ont pas contesté leurs propres mises en examen dans cette affaire.

Mais pour Edwy Plenel, il était "totalement anormal" que des journalistes "qui ont défendu l'intégrité de madame Bettencourt soient sur les mêmes bancs de mis en examen que ceux qui ont essayé de profiter de sa faiblesse".

Dans son arrêt, la cour a estimé que la protection de la vie privée doit l'emporter sur la liberté d'expression et d'information, et qu'il n'y a pas de justification à la diffusion d'information intimes.

M. T. avec AFP