BFMTV

Dunkerque: le pompier volontaire, lynché en marge du bal du Chat noir, est sorti du coma

BFMTV

Âgé de 27 ans, Kevin Desmidt avait été admis à l'hôpital de Lille dans un état jugé très grave dans la nuit du 1er au 2 février.

"Le chemin est encore long, mais son état s’améliore de jour en jour." Dans un message posté sur Facebook ce vendredi, l'amicale des sapeurs-pompiers de Malo-les-Bains a annoncé que Kevin Desmidt, qui avait été violemment agressé dans la nuit du samedi 1er au dimanche 2 février à Dunkerque, était "sorti du coma".

"Ses parents et sa compagne tiennent encore à remercier chacune et chacun d’entre vous pour vos messages de soutien envers notre collègue et le réconfort que vous leur avez apporté", poursuivent ses collègues.

Le jeune pompier volontaire avait été lynché alors qu'il tentait de secourir une personne en train de se faire agresser par un groupe d'individus en marge du bal du Chat noir. Également professeur de sport en collège, Kevin Desmidt avait été grièvement blessé et transporté au CHRU de Lille dans un état très grave.

Quatre suspects placés en détention provisoire

Le 10 février dernier, six personnes, soupçonnées d'être en lien avec l'agression du pompier volontaire, avaient été interpellées. Quatre d'entre elles avaient été mises en examen à l'issue de leur garde à vue et placées en détention provisoire. Les deux autres ont été placées sous le statut de témoin assisté.

Mélanie Rostagnat