BFMTV

Dunkerque: après une erreur de diagnostic, il passe six jours avec un dentier dans la gorge

La direction des soins du centre hospitalier a d'ores et déjà annoncé l'ouverture d'une enquête interne.

La direction des soins du centre hospitalier a d'ores et déjà annoncé l'ouverture d'une enquête interne. - Flickr CC/Naoki Takano

Le patient de 85 ans avait indiqué à plusieurs reprises au personnel de l'hôpital de Dunkerque qu'il avait avalé son dentier. Sans succès.

"Comment peut-on laisser un dentier coincé dans la gorge d'un homme pendant six jours?", se demande aujourd'hui la famille de Roland Marrisael, interrogée par La Voix du Nord. Cet octogénaire originaire de Houtkerque (Nord) a été hospitalisé pendant six jours à Dunkerque avant que le personnel médical ne réalise qu'il avait avalé son dentier. 

L'incident remonte au dimanche 14 août, aux alentours de midi. Au cours d'un déjeuner avec des amis, l'homme avale quelque chose de travers - il pense à un radis. Il est emmené aux urgences de l'hôpital de Cambrai, où le médecin diagnostique une simple fausse route. Le vieil homme est renvoyé chez lui sans plus de questions. Mais le soir, la situation empire et Roland Marrisael ne parvient plus à respirer. Son épouse remarque alors que le dentier de son mari a disparu.

"On ne nous a pas pris au sérieux"

L'homme est immédiatement transporté par le SAMU à l'hôpital de Dunkerque. La famille signale au personnel hospitalier que l'homme a probablement avalé son dentier. "Tous les jours, nous l'avons répété aux internes. Mais on ne nous a pas pris au sérieux", déplorent ses proches. Ils demandent à ce qu'une radio de la gorge soit effectuée, mais les médecins optent pour une radio des poumons.

"Comment un homme en bonne santé, très actif pour son âge peut finir comme ça, à l'hôpital ?"

"Il souffrait à un tel point que dès que nous essayions de toucher sa gorge, il nous repoussait. Il s'est complètement déshydraté, il ne pouvait plus boire ni manger, il avait le teint marbré", raconte sa belle-fille au quotidien régional. Finalement, le vendredi, soit six jours plus tard, une radio de la gorge est ordonnée et l'objet du délit retrouvé. Sans surprise: un dentier, coincé dans les cordes vocales.

Ouverture d'une enquête

Depuis, l'objet a pu être retiré par voie chirurgicale mais l'homme, dont l'état s'est fortement détérioré, a dû être placé en réanimation. "On nous a dit que c'était la fin", confie la famille, éplorée, qui se demande encore "comment un homme en bonne santé, très actif pour son âge peut finir comme ça, à l'hôpital". 

La direction des soins du centre hospitalier a d'ores et déjà annoncé l'ouverture d'une enquête interne. "Nous ne voulons pas d'argent de la part de l'hôpital, seulement que l'établissement reconnaisse ses erreurs", explique la famille. 
C.R.