BFMTV

Du Pôle emploi de Valence à une entreprise de l'Ardèche, l'itinéraire meurtrier du tireur qui a fait deux victimes

Lors d'une conférence de presse, le procureur de la République de Valence est revenu en détail sur les 45 minutes durant lesquelles un homme a tué ce matin une conseillère Pôle Emploi et une DRH d'entreprise.

C'est une affaire qui "recelle encore beaucoup d'interrogations", a reconnu le procureur de la République de Valence ce jeudi. Quelques heures après le meurtre d'une conseillère Pôle Emploi dans la Drôme, et d'une responsable DRH d'une entreprise de l'Ardèche, le magistrat a livré, lors d'une conférence de presse, le détail du périple meurtrier du tireur quadragénaire, jusque-là inconnu des autorités.

> 8h30, il se présente à l'agence Pôle emploi

Aux alentours de 8h30, cet ingénieur sans activité se présente à cette importante agence Pôle Emploi de Valence, à laquelle il n'est "a priori" pas inscrit. Le suspect se dirige vers une borne interactive de recherche d'emploi et discute avec plusieurs conseillers. "Son comportement n'était pas inadapté, pas agressif... Cela arrive de temps en temps", souligne Alex Perrin, procureur de la République de Valence.

> Une conseillère de 53 ans tuée d'une balle

Au moment de quitter l'agence, l'homme ouvre le feu, à une seule reprise et avec "une détermination réelle", sur une conseillère de 53 ans. Elle est "mortellement au niveau thoracique", précise-t-il, avant de souligner:

"Ce n'était pas un tir pour blesser, mais bien pour tuer."

Les premiers éléments de l'enquête indiquent qu'il avait plusieurs cartouches et munitions sur lui et qu'il aurait fait usage d'une arme de poing. D'après le procureur, il faut parler "d'assassinat", "car on pense vraiment qu'il y a eu préméditation".

> Le tireur quitte les lieux à bord de sa voiture

L'homme quitte rapidement les lieux, monte dans son véhicule garé à proximité et se rend à une dizaine de kilomètres de là, à Guilherand-Granges, une commune de l'autre côté du Rhône. "Il connaît manifestement la région", note le magistrat.

Il marque un deuxième arrêt à l'entreprise Faun Environnement, qui emploi 200 personnes sur cite et où il y a travaillé entre 2008 et 2010. Il pénètre dans les bâtiments administratifs et demande à voir un responsable, qui est depuis parti à la retraite.

> La seconde victime est une DRH d'une cinquantaine d'années

L'homme monte alors dans les bureaux et tire à plusieurs reprises, en blessant mortellement la DRH d'une cinquantaine d'années. "On ne sait pas si elle était visée... Mais c'est tout à fait envisageable", a affirmé Alex Perrin. Selon les premiers éléments de l'enquête, aucun conflit n'était connu avec la victime.

Il quitte ensuite les lieux à bord de son véhicule. Les forces de l'ordre, informées de sa plaque d'immatriculation par un agent Pôle Emploi, sont en position sur le pont Mistral, reliant Guilherand-Granges à Valence. Lorsque l'individu arrive, la police tente une première interpellation, mais l'homme resiste. "Il va y avoir un choc entre les deux véhicules, qui sont désormais hors d'usage."

> L'homme interpellé 45 minutes après son arrivée à Valence

45 minutes après son arrivée à l'agence Pôle Emploi, l'individu se laisse finalement interpeller, vers 9h15, et il est ensuite placé en garde à vue. "Tout va très, très vite", remarque le procureur. Depuis, son véhicule et son domicile à Nancy ont été perquisitionnés.

D'autres "vérifications diverses et variées" sont en cours pour tenter de comprendre les motivations du tueur.

Esther Paolini Journaliste BFMTV