BFMTV

Disparition de Sophie Le Tan: un deuxième ADN féminin découvert au domicile du suspect

Des dossiers de disparitions, correspondantes au profil de la victime, une jeune étudiante, vont être rééxaminés.

INFO BFMTV - Un deuxième ADN féminin a été découvert par les enquêteurs de la police judiciaire au domicile de Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans la disparition d'une jeune étudiante de 20 ans près de Strasbourg, a-t-on appris de sources concordantes. Pour l'heure, les policiers ne savent pas à qui appartient ce deuxième ADN, retrouvé en plus de celui de Sophie Le Tan.

La police judiciaire de Strasbourg travaille désormais avec l'OCRVP, l'office central pour la répression des violences aux personnes, chargé de regarder dans la région ou ailleurs tous les dossiers de disparition correspondant aux profils des victimes, des étudiantes. Car désormais les enquêteurs ont la conviction d'avoir à faire à un tueur en série, qui aurait mis en place un stratagème pour attirer ses victimes.

Profil inquiétant

Après la disparition de Sophie Le Tan, deux jeunes filles sont venues témoigner auprès de la police. Elles ont raconté avoir répondu à une annonce pour un appartement dans le même secteur de Schiltigheim. Une avait dû décommander la visite, la seconde était venue accompagnée d'un ami. La police pense que le suspect observait de loin ses futures proies et voyant que cette dernière n'était pas seule, il avait décidé d'annuler à la dernière minute le rendez-vous.

Le premier psychologue qui a rencontré le suspect lors de sa garde à vue l'a décrit comme "un pervers narcissique".

Jean-Marc Reiser, 58 ans, a été mis en examen pour "enlèvement", "séquestration" et "assassinat" lundi soir. Déjà condamné à 15 ans de prison en 2003 pour deux viols. En 2001, toutefois, il avait été acquitté dans une affaire de disparition d'une autre jeune femme, dont le corps n'a jamais été retrouvé. Alors que du sang de Sophie Le Tan a été retrouvé dans l'appartement du suspect, les enquêteurs de la police judiciaire de Strasbourg poursuivent leurs recherches pour retrouver l'étudiante. Des battues citoyennes ont également été organisées ce jeudi à Bishheim.

Sarah-Lou Cohen avec Justine Chevalier