BFMTV

Disparition de Maëlys: les parents se constituent partie civile

Les parents de Maëlys lors de leur déclaration.

Les parents de Maëlys lors de leur déclaration. - BFMTV

Les parents de la fillette disparue ont annoncé qu'ils se constituaient partie civile et remercié les volontaires mobilisés pour rechercher leur enfant.

Les parents de Maëlys, disparue dans la nuit du 26 au 27 août en Isère, ont annoncé mardi qu'ils se constituaient partie civile, en démentant par ailleurs que le père de la fillette ait eu le moindre lien avec le suspect mis en examen dans cette affaire.

"Dans le cadre de l'information judiciaire actuellement en cours du chef d'enlèvement et séquestration ou détention arbitraire de mineur de quinze ans, les deux parents de Maëlys se constituent partie civile devant le Tribunal de grande instance de Grenoble", a transmis leur avocat dans un communiqué.

"Aucun lien proche ou lointain n’a existé ou n’existe entre le père de Maëlys et l’actuel mis en examen, écroué dans cette affaire", est-il également précisé dans le texte, contrairement à ce qui avait été affirmé dans un premier temps.

"Aucun commentaire dans la presse"

Il est enfin annoncé que les parents "ne (feraient) aucun commentaire dans la presse, dans l'immédiat", en raison de "l'importance cruciale des investigations en cours" et appellent "au respect du secret de l'instruction".

Les parents de Maëlys tiennent à "remercier les personnes qui se sont portées volontaires afin de rechercher leur fillette disparue et tous ceux qui les soutiennent dans cette épreuve". 

Au lendemain de la publication du communiqué, un voisin affirme pourtant dans Le Parisien qu’ils "voient d’un assez mauvais oeil certaines des recherches citoyennes lancées pour retrouver la petite". Cette même personne mentionne justement "le fait que certains anonymes semblent s’approprier le drame sur les réseaux sociaux".

L.A., avec AFP