BFMTV

Disparition de Lucas Tronche en 2015: des ossements et des débris de vêtements retrouvés

Des ossements et des débris de vêtements ont été retrouvés dans la commune de Bagnols-sur-Cèze dans le Gard. Des analyses vont être réalisées afin de savoir s'il pourrait s'agir des restes du corps de Lucas Tronche, un adolescent disparu en 2015.

Des ossements et des débris de vêtments ont été retrouvés ce jeudi matin à Bagnols-sur-Cèze dans le Gard, a-t-on appris ce jeudi du parquet de Nîmes. Cela a eu lieu dans le cadre de fouilles menées dans l'enquête sur la disparition de Lucas Tronche, un adolescent de 16 ans disparu en 2015. Des examens médico-légaux et si possibles génétiques des ossements vont être réalisés afin de déterminer s'il s'agit des restes du corps de l'adolescent.

D'importantes opérations de recherches ont eu lieu durant ces six dernières années pour essayer de retrouver le jeune homme, et l'une d'elle a débuté la semaine dernière. De nombreuses zones avaient été ratissées mais certaines étaient difficiles d'accès, certains coins où il était difficile d'aller n'avaient jusqu'alors pas été vérifiées.

Une zone rocheuse difficile d'accès

La zone exploitée, localisée sur la commune de Bagnols-sur-Cèze, concerne des parois rocheuses qui n’ont pu être fouillées que par des pompiers spécialisés en recherche en montagne, qui ont pu y accéder en rappel. Ces ossements n'étaient pas visibles du haut de la falaise (60 mètres de haut), la zone est totalement inaccessible sauf à mettre un dispositif spécifique. C'est un lieu ou Lucas tronche venait régulièrement avec son père. Les enquêteurs cherchent maintenant son téléphone portable pour l'exploiter.

Sur place, les pompiers ont retrouvé à la fois des vêtements et un sac rassemblant au sac de Lucas Tronche de l'époque. "Le sac à dos qui a été découvert a été abîmé par les intempéries mais il ressemble fortement à celui qu'utilisait Lucas Tronche, tout comme les vêtements retrouvés", a déclaré le procureur de la République ce jeudi face à la presse. "Un certain nombre d'éléments de vraisemblance permettent de penser qu'on a peut-être retrouver la trace de ce malheureux enfant".

Le procureur a toutefois souligné que "la présence de ces éléments et de ces ossements ne nous permettait pas de savoir comment ils sont arrivés là, quelle est la genèse des faits: est-ce que c'est un accident? Une chute accidentelle? Est-ce qu'il s'agit d'un suicide ou d'une altercation et la victime aurait été poussée?".

Ces opérations de fouilles avaient été ordonnées par la juge d'instruction associant le Service de Protection judiciaire (SPJ) de Montpellier, l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) ainsi que des unités d'intervention en milieu périlleux (GRIMMP) du Gard.

Le 18 mars 2015, l'adolescent de 16 ans n'avait jamais pris le bus qui devait le conduire à son entraînement de natation. En août 2017, la police avait lancé un nouvel appel à témoins afin de retrouver un témoin clef de l'enquête.

Cécile Ollivier, Mélanie Vecchio avec Jeanne Bulant