BFMTV

Créteil: bagarre d'une violence extrême entre bandes de jeunes de 14 ans

Le centre commercial de Créteil-Soleil

Le centre commercial de Créteil-Soleil - Google Maps - BFMTV

L'attaque a été lancée par "un groupe d'une vingtaine de jeunes âgés de 14 à 16 ans, selon les premières images vidéos recueillies par les enquêteurs. Quatre d'entre eux ont été interpellés. Un adolescent est grièvement blessé.

Un adolescent de 14 ans a été grièvement blessé à deux reprises par arme blanche, mercredi, aux environs de 16h20 devant la Fnac du centre commercial Créteil-Soleil dans le Val-de-Marne.

Plusieurs mineurs, soupçonnés d'appartenir à la bande, ont été placés en garde à vue. "Ils sont âgés de 14 à 16 ans et sont interrogés sur leur participation", a indiqué une source judiciaire, sans préciser leur nombre, "qui pourrait évoluer au cours de l'enquête". Selon deux sources policières, l'un des mineurs interpellés "est passé aux aveux", reconnaissant avoir porté au moins un coup de couteau.

L'adolescent, qui présentait "une plaie saignante", a été transporté à l'hôpital par le Samu et n'avait pas pu être entendu dans la soirée.

Une "vingtaine de jeunes"

L'attaque a été lancée par "un groupe d'une vingtaine de jeunes selon les premières images vidéos recueillies par les enquêteurs. On y voit avant les coups de couteau, les coups de pieds et de poings pleuvoir. L'un d'eux a été interpellé sur les lieux quand le reste du groupe est parvenu à se disperser. Trois autres on ensuite été arrêtés en fin de journée, dont l'auteur présumé des faits.

Son pronostic vital est très engagé car la victime présentait "une plaie saignante" au niveau de l'abdomen. Il a été immédiatement transportée à l'hôpital de Créteil par le Samu.

"Un règlement de comptes entre gamins"

Peu de temps après les faits, les vigiles du centre commercial puis les policiers, les pompiers et les secours affluent. Une bâche est installée pour cacher la scène au regard des curieux, raconte Le Parisien qui cite aussi un commerçant:

"Ils ont passé une heure à essayer de stabiliser le gamin. il était semi-conscient."

Le parquet de Créteil a saisi police judiciaire du Val-de-Marne d'une enquête de flagrance pour tentative d'homicide. Et si les circonstances du drame restent floues, une source proche du dossier évoque "un règlement de comptes entre gamins".

S.A. avec Sarah-Lou Cohen