BFMTV

Crash A320: l’avion de Germanwings avait été révisé en mars

L'avion qui s'est écrasé dans le sud de la France était un A320 mis en service en 1991.

L'avion qui s'est écrasé dans le sud de la France était un A320 mis en service en 1991. - Aero Icarus – Flickr - CC

L’A320 qui s’est écrasé mardi dans le sud de la France était en service depuis 24 ans. Un âge que certains médias allemands mettent en cause, pourtant l’avion avait passé les révisions réglementaires.

L’avion qui s’est écrasé ce mardi dans les Alpes-de-Haute-Provence volait depuis 1991. L’A320 avait d’abord volé au service de la Lufthansa, avant de passer en 2014 sous le pavillon de la Germanwings, filiale low cost de la Lufthansa. En Allemagne, d'où sont originaires 67 passagers qui ont vraisemblablement péri dans le crash, certains médias comme la Deutsche Welle s’interroge sur l’âge de l’appareil.

Sur BFMTV, Gérard Feldzer consultant aéronautique, explique en effet que les compagnies allemandes "ont pris l’habitude de faire voler des avions beaucoup plus récents". D'ailleurs, selon Airfleets, l’âge moyen des avions de la compagnie Germanwings est de 12,9 ans. L’A320 qui s’est écrasé ce matin était donc en service depuis près du double de cette moyenne.

"Des avions ont volé 40 ans"

Pourtant d’après Gerard Feldzer, l’âge de l’avion n’a pas forcément de lien avec le crash. "Un avion de 30 ans ce n’est pas vieux s’il est bien entretenu. C’est prévu pour ça, insiste le consultant aéronautique. Il y a des avions qui ont volé 40 ans et plus."

Les déclarations de la compagnie Germanwings laissent penser que l’avion était bien entretenu, l’appareil avait été contrôlé il y a quelques semaines. "Le dernier check up a eu lieu en mars à Düsseldorf par nos équipes techniques", a précisé dans une conférence de presse le PDG de Germanwings. D’autre part, "une grande révision" avait eu lieu pendant l’été 2013 "comme cela est prévu par les procédures Airbus".

L'A320, l'avion "le plus sûr du monde"

Le fait que la compagnie Germanwings soit low cost n'aurait pas d'incidences sur les révisions et contrôles de l'appareil. "On ne s’occupe pas de savoir dans quelle compagnie est l’avion, indique Jean Serra consultant aéronautique sur BFMTV. Chaque pièce a une date de péremption. Au bout d’un certain temps, elle va être systématiquement changé (…). S’il a passé une grande visite il y a quelques mois, il y a un nombre de pièce important, des alternateurs, des batteries, qui sont totalement neuves."

Alors l’avion a-t-il connu un problème technique en plein vol? En 2012, Lufthansa avait reconnu que l’un de ses avions Germanwings avait frôlé l’accident fin 2010, en raison de problèmes d’intoxication par des vapeurs d’essence. Mais l’appareil qui s’est écrasé ce mardi, un A320, est le moyen-courrier le plus vendu dans le monde. "Rapport passagers kilomètres transportés, c’est sans doute l’avion le plus sûr du monde", certifie Gérard Feldzer.

Carole Blanchard