BFMTV

Corse: un explosif retrouvé chez la fille d'un candidat aux législatives

L'explosif contenait du nitrate, était couplé à un obus de la Deuxième Guerre mondiale et s'avérait très instable et dangereux selon les premiers éléments de l'enquête.

L'explosif contenait du nitrate, était couplé à un obus de la Deuxième Guerre mondiale et s'avérait très instable et dangereux selon les premiers éléments de l'enquête. - -

Un explosif a été retrouvé, samedi, dans la villa de la fille d'un candidat aux élections législatives en Corse, selon le procureur de la République de Bastia.

C'est une découverte surprenante qui a été faite samedi par des ouvriers qui travaillaient sur le chantier corse. Une charge explosive a été retrouvée dans la villa en construction de la fille du maire de Ghisonaccia, en Haute-Corse, et candidat aux élections législatives Francis Guidici, selon le procureur de la République de Bastia, Nicolas Bessone.

D'après les premiers éléments de l'enquête, l'explosif contenait du nitrate et était couplé à un obus de la Deuxième Guerre mondiale. Il était très instable et dangereux, d'après une source proche de l'enquête, et aurait pu provoquer d'importants dégâts.

Des tags et des tracts accusateurs déjà retrouvés 

Quelques jours plus tôt, un tag à son nom avait été inscrit sur une pancarte de chantier apposée près de la villa en construction de sa fille. Le maire a indiqué qu'il porterait plainte.

Vendredi à Corte, chef-lieu de la seconde circonscription de la Haute-Corse dans laquelle Francis Giudici est candidat, des tracts ont été retrouvés affirmant qu'il avait fait embaucher sa fille au conseil départemental.

Le 18 mai, des graffitis avaient déjà été inscrits sur les murs de la villa en construction du premier adjoint au maire Antoine Ottavi, avec un cercueil et une croix ainsi que l'inscription "danger miné", mais aucune charge explosive n'avait été découverte, a ajouté le maire de Ghisonaccia.

La brigade de recherches de la gendarmerie est saisie de l'enquête et les premières investigations sont en cours. 

J.B avec AFP