BFMTV

Corbeil-Essonnes: Serge Dassault convoqué par les juges

Serge Dassault a été convoqué par des juges à Evry au début du mois d'octobre

Serge Dassault a été convoqué par des juges à Evry au début du mois d'octobre - -

Dans un enregistrement diffusé par Mediapart dimanche, Serge Dassault reconnaît avoir acheté des votes pour l'élection de Jean-Pierre Bechter en 2010. Une somme de 1,7 millions d'euros est évoquée.

Le sénateur UMP et industriel Serge Dassault a été convoqué comme témoin assisté par les juges d'instruction d'Evry le 2 octobre prochain, ont fait savoir ses avocats, maîtres Jean Veil et Pierre Haïk.

Mediapart a publié dimanche des extraits d'une conversation de Serge Dassault susceptibles, selon le site d'information, de constituer une "pièce à conviction centrale" dans l'enquête sur la corruption électorale dans la ville de Corbeil-Essonnes dont le sénateur UMP est l'ancien maire.

Par ailleurs, ses avocats dénoncent "l'enregistrement pirate" diffusé dimanche par Mediapart sur des achats de votes présumés, n'y voyant que des "morceaux choisis, sortis de leur contexte" et sans "garantie sur la date [...] ce qui autorise tous les amalgames".

Dans cet enregistrement, Serge Dassault reconnaît avoir purement et simplement acheté des votes pour l'élection de Jean-Pierre Bechter en 2010. Une somme de 1,7 millions d'euros est évoquée.

Début juin, le Sénat avait refusé de lever l'immunité parlementaire de Serge Dassault. Le président PS du Sénat, Jean-Pierre Bel, a expliqué que le rejet du Sénat avait été décidé "pour défaut de motivation", à l'issue d'un "vote à bulletin secret de la vingtaine de membres du bureau du Sénat".