BFMTV

Compiègne: des policiers et des pompiers pris à partie devant un lycée bloqué

Des policiers et des pompiers ont été pris à partie, ce lundi matin, lors de violences devant le lycée Mireille Grenet à Compiègne (Oise). Six personnes sont actuellement en garde à vue.

Ce lundi matin, aux alentours de 7h30, des feux de palettes et de poubelles ont été allumés devant le lycée Mireille Grenet, à Compiègne, dans l'Oise. Des pompiers, accompagnés de policiers, ont été appelés sur place. Ils ont été pris à partie par une vingtaine de jeunes qui les ont attaqués avec des tirs de mortiers et des projectiles, indiquent des sources concordantes à BFMTV.

Les jeunes s'en sont également pris à une voiture de la police. Ils ont volé à l'intérieur un casque de maintien de l'ordre et des boucliers. Les objets ont depuis été retrouvés par les policiers. Un sapeur-pompier a été blessé à l'avant-bras.  

Cinq personnes été interpellées à ce stade et placées en garde à vue. Il s'agit de mineurs âgés de 15 et 16 ans soupçonnés d'avoir participé à un attroupement armé, à des jets de projectile et à des dégradations. Les enquêteurs tentend de savoir s'il s'agit de jeunes du lycée ou pas. Six personnes étaient en garde à vue lundi après-midi, a-t-on appris de source judiciaire.

Un "climat de violence externe"

Philippe Marini, maire Les Républicains de Compiègne, a assuré sur notre antenne que "le calme est revenu", aux alentours de 10h00, devant le lycée.

Interrogé par l'Agence France-Presse, le rectorat d'Amiens considère que ces incidents résultent d'un "climat de violence externe qui impacte l'activité de l'établissement", quelques jours après des violences urbaines dans un quartier proche. "Il ne s'agit pas du tout d'éventuelles revendications en lien avec le protocole sanitaire", a-t-il insisté.

Ces heurts interviennent alors que des violences urbaines ont éclaté mercredi et jeudi dans le quartier proche du Clos-des-Roses, où les forces de l'ordre avaient également essuyé des tirs de mortier et connu pour être une plaque tournante du trafic de drogue.

Alexandra Gonzalez avec Clément Boutin