BFMTV

Christophe Dettinger réclame 3 millions d'euros de dommages et intérêts à Leetchi

Christophe Dettinger.

Christophe Dettinger. - Facebook

L'épouse de Christophe Dettinger a assigné Leetchi estimant que la plateforme n'avait pas le droit de fermer au bout de 48 heures la cagnotte ouverte en soutien à l'ancien boxeur, mis en cause dans des violences contre des gendarmes.

Nouveau volet judiciaire dans la bataille qui oppose Christophe Dettinger à Leetchi. L'épouse de l'ancien boxeur, condamné à un an de prison ferme pour des violences commises contre deux gendarmes, a fait remettre le 18 mars une assignation en justice la plateforme pour lui réclamer des dommages et intérêts, a-t-on appris confirmant une information de 20 Minutes

3 millions de dommages et intérêts

Au lendemain de la diffusion des images montrant Christophe Dettinger frapper des gendarmes mobiles sur une passerelle parisienne lors d'une manifestation des gilets jaunes, une cagnotte de soutien à cet ancien boxeur avait été lancée par un de ses proches. Leetchi avait toutefois clôturé cette cagnotte au bout de deux jours, alors que les dons avaient atteints 145.152 euros. Une enquête avait été ouverte en interne pour évaluer la légalité de cette cagnotte, tandis que la polémique sur ces soutiens grossissait.

Aujourd'hui, l'épouse de Christophe Dettinger réclame plus de 3 millions d'euros à Leetchi au titre de dommages et intérêts. Elle estime que la cagnotte aurait dû rester ouverte pendant 45 jours, comme le prévoient les conditions générales de la plateforme lorsque l'organisateur ne fixe pas de délai dans le temps. Une somme obtenue grâce à un savant calcul: si chaque jour, la cagnotte a recueilli 70.000 euros par jour, elle aurait pu en recueillir plus de 3 millions d'euros en 45 jours. 

"La cagnotte aurait dû rester ouverte 45 jours, martèle Me Laurence Léger, l'avocate des Dettinger. Mais sans explication, en violation de ses règles et en violation du code civil, Leetchi a décidé de la bloquer. En droit, on appelle ça une perte de chance, il y a un préjudice réel."

D'autres procédures lancées

Cette nouvelle procédure judiciaire s'ajoute à la bataille déjà lancée entre les deux parties. La plateforme en ligne de collecte Leetchi a annoncé le 7 février avoir saisi la justice afin de trancher un litige concernant le bien-fondé ou non du versement des sommes récoltées par la cagnotte de soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger. La société avait alors expliqué que l'organisateur, un proche de la famille, a demandé le versement de la somme sur un compte autre que celui initialement prévu (à savoir Christophe Dettinger) et sans fournir les devis d'honoraires d'avocat. Or, l'argent récolté ne peut être utilisé que pour payer ses droits de défense. Le conflit sera tranché le 22 mars.

"Il y a peut-être d'autres cagnottes plus litigieuses, tance Me Laurence Léger. Soit on fait du droit, soit on fait de la morale."

Un autre front a été ouvert par les avocats de Christophe Dettinger avec une autre audience déjà prévue le 10 avril. Pour l'heure, l'argent est bloqué. Les avocats de l'ancien boxeur, placé dans un centre de semi-liberté depuis la mi-février, prévoient déjà de nouvelles actions en justice.

Justine Chevalier