BFMTV

Chambéry: enquête ouverte après la mort d'un père de famille lors d'une expulsion par la police

Le père de la famille expulsée a résisté aux policiers avant de s'évanouir. Il n'a pas pu être réanimé et est décédé.

L'IGPN (Inspection générale de la Police nationale) a ouvert une enquête à la suite du décès d'un homme mercredi dans le cadre d'une expulsion d'un logement à Chambéry (Savoie), encadrée par des policiers, selon des sources policières à BFMTV.

Le père résiste aux forces de l'ordre

Mercredi après-midi, trois policiers et un huissier intervenaient à la cité de Bellevue pour l'expulsion d'une famille, déjà sous le coup de deux procédures. D'après les informations de BFMTV, cette famille occupait un squat illégalement.

Tout se passe calmement jusqu’à l’arrivée du père, âgé de 49 ans. Il résiste aux forces de l'ordre, et très énervé il tente, selon une source policière, de s’en prendre à l’huissier. Il est alors menotté et transporté dans la voiture de police.

"Il est malade, il est malade!"

Les membres de la famille ne les suivent pas, en revanche deux personnes de son entourage sont présentes et crient: "il est malade, il est malade!". Sa femme affirmera ensuite qu'il souffrait de gros problèmes cardiaques.

L’homme est placé dans le véhicule de police où il convulse. Les policiers le sortent alors, constatent qu’il n’a plus de pouls et lui font un massage cardiaque. Le cœur repart mais quelques instants plus tard l'homme est victime d'un nouvel arrêt cardiaque. Les secours arrivés sur place ensuite n'ont rien pu faire.

C’est le parquet qui a demandé à ce que l’IGPN soit saisie, notamment pour déterminer les causes de la mort. Une cellule psychologique a été ouverte pour les policiers.

Sarah-Lou Cohen avec Salomé Vincendon