BFMTV
Police-Justice

Cédric Herrou, qui risque de la prison avec sursis pour avoir aidé des migrants, interpellé

Cédric Herrou devant le palais de justice de Nice le 4 janvier 2017

Cédric Herrou devant le palais de justice de Nice le 4 janvier 2017 - Valéry Hache-AFP

Cédric Herrou, l'agriculteur de Breil-sur-Roya, dans les Alpes-Maritimes, a de nouveau été placé en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi. Il a été interpellé dans la vallée de la Roya alors qu'il était dans sa voiture avec trois migrants qu'il aidait à franchir la frontière.

Poursuivi pour avoir fait passer la frontière à près de 200 personnes en situation irrégulière, Cédric Herrou sera fixé sur son sort le 10 février. Huit mois de prison avec sursis ont été requis contre lui lors de son procès à Nice début janvier. Le procureur a aussi demandé la confiscation de son véhicule et un usage limité de son permis de conduire.

L'agriculteur de 37 ans, qui dirige une exploitation produisant des olives et des œufs dans la vallée de la Roya, s'était défendu: "Je le fais parce qu'il y a des gens qui ont un problème. Il y a des gens qui sont morts sur l'autoroute, il y a des familles qui souffrent, il y a un État qui a mis des frontières en place et qui n'en gère absolument pas les conséquences", avait-il déclaré.

C.H.A.