BFMTV

Carnaval sauvage à Marseille: 4 individus vont être déférés devant le juge

Vue du carnaval à Marseille.

Vue du carnaval à Marseille. - Christophe Simon

Sur les quatres personnes qui vont être présentées au tribunal, trois sont "extérieures à la ville de Marseille", précise le parquet.

Le carnaval organisé dimanche à Marseille en dépit des restrictions sanitaires a donné lieu à neuf interpellations et plusieurs "dizaines de verbalisations", a indiqué ce lundi matin le ministre de l'Intérieur. En cette fin de journée, le parquet a décidé de déférer quatre individus "en vue d’une comparution immédiate" pour des faits de "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique", "destruction par incendie de container poubelle" et "rébellion", a annoncé la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens, dans un communiqué.

"Parmi ces quatre personnes, trois sont extérieures à la ville de Marseille", souligne la magistrate.

Enquête sur une manifestation non déclarée

Une autre procédure est encore en cours, "aucune décision n’ayant pu être prise à cette heure", tandis qu'une autre a été classée sans suite, "aucune infraction n’ayant été caractérisée en l’état". La procureure de Marseille précise enfin qu'une enquête a été ouverte concernant "l’organisation de la manifestation sans déclaration préalable".

Environ 6500 personnes ont participé dimanche à un carnaval dans le centre de la cité phocéenne. Un rassemblement non autorisé en raison de l'épidémie de Covid-19 et dénoncé comme "irresponsable" par la police alors que la plupart des participants ont défilé sans masque dans les rues.

Ambre Lepoivre Journaliste BFMTV