BFMTV

Marseille: plusieurs milliers de personnes ignorent les restrictions anti-Covid pour un carnaval

Environ 6500 personnes ont participé dimanche à un carnaval dans le centre de Marseille, un rassemblement non autorisé en raison de l'épidémie de Covid-19 et dénoncé comme "irresponsable" par la police.

Annulé en 2020 pour raisons sanitaires, le carnaval de La Plaine Noailles Réformés a été maintenu cette année. Environ 6500 personnes ont participé ce dimanche à un carnaval dans le centre de Marseille, un rassemblement non autorisé en raison de l'épidémie de Covid-19 et dénoncé comme "irresponsable" par la police qui est intervenue vers 18h30 pour disperser les fêtards.

Des milliers de personnes déguisées, la plupart jeunes et sans masque, ont défilé dans l'après-midi, en musique et en dansant, à deux pas de La Canebière.

"C'est incroyable! On m'avait dit 'il y a un truc à ne pas louper à Marseille c'est le carnaval de la Plaine'", du nom d'un quartier de la ville, sourit Romain, 26 ans, déguisé en boulange.

"Les jeunes en ont marre d'être confinés. Il n'y a pas de personnes âgées fragiles, là que des jeunes", ajoute-t-il. A côté de lui passent des participants déguisés en tournesols, gorilles ou médecins. L'année dernière ce carnaval réputé à Marseille avait été annulé à cause du confinement.

"Il y a environ 6500 personnes. C'est un événement non déclaré qu'on ne juge pas du tout responsable car les gestes barrières ne sont pas respectés. Nous effectuons des contrôles aux abords du cortège, notamment sur le port du masque et les contrevenants seront verbalisés", a indiqué à l'Agence France-Presse (AFP) la préfecture de police dans un premier temps.

Au moins 7 interpellations

Vers 18h30, les forces de l'ordre sont intervenues sur le Vieux-Port pour disperser ce rassemblement. Selon nos informations, au moins sept interpellations ont eu lieu pour des jets de projectiles.

"L'irresponsabilité, les violences et les dégradations commises par les participants au carnaval de la Plaine sont injustifiables. Même si cet événement n'était pas déclaré en préfecture, un dispositif de contrôle avait été mis en place aux abords du parcours pour verbaliser le non-respect des gestes barrières", a assuré à BFMTV la préfecture.

Contrairement à Nice, sur la Côte d'Azur, Marseille n'est pas concernée par les nouvelles restrictions entrées en vigueur samedi pour au moins quatre semaines dans 16 départements (les huit d'Ile-de-France, les cinq des Hauts-de-France, la Seine-Maritime, l'Eure et les Alpes-Maritimes). Mais les restrictions habituelles pour lutter contre la propagation du Covid-19 s'y appliquent, dont la limitation des rassemblements et le port du masque.

Au-delà de l'événement festif, ce carnaval est également l'occasion pour les participants de faire montre de leur désaccord envers la requalification du quartier de La Plaine, en pleine rénovation depuis de longs mois. Le chantier avait démarré en octobre 2018 dans un climat de forte contestation. Plus tard dans la journée, un Caramantran, un mannequin à l'effigie du chantier a été brûlée.

Mélanie Vecchio avec Hugo Septier et AFP