BFMTV

Cahuzac pas impressionné par les "allégations" de Mediapart

Jérôme Cahuzac dans la cour de l’Elysée le 13 mars 2013.

Jérôme Cahuzac dans la cour de l’Elysée le 13 mars 2013. - -

Le ministre du Budget réagit, ce samedi, aux dernières révélations du site d’information sur l’enquête judiciaire concernant un compte caché qu’il aurait en Suisse.

Jérôme Cahuzac reste campé sur ses positions. Il a prévenu samedi qu'il ne se laisserait "pas impressionner" par les "allégations" de Mediapart qui assure que l'enquête judiciaire a validé un enregistrement accréditant la thèse selon laquelle le ministre du Budget a disposé d'un compte en Suisse.

"L’enquête se poursuit. Jérôme Cahuzac en attend sereinement l’issue et ne se laisse pas plus impressionner aujourd’hui qu’hier ou demain par la présentation sous forme de prétendues informations de ce qui reste, et pour cause, de simples allégations", selon un communiqué transmis à l'AFP par l'avocat du ministre, Gilles August.

Trois témoins auraient authentifié la bande

Vendredi soir, le site d'informations, citant des sources judiciaires, a affirmé que l'enquête validait cet enregistrement. Selon Mediapart, la bande n'a pas été manipulée et trois témoins l'auraient authentifiée devant les enquêteurs.

Selon une source proche du dossier, les conclusions de l'expertise de la bande n'ont toutefois pas encore été remises au parquet qui a diligenté le 8 janvier une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale afin de vérifier si Jérôme Cahuzac a effectivement eu un compte en Suisse.

A LIRE AUSSI:

>> Cahuzac: Gonelle satisfait que "l'enquête confirme ce que j'ai dit"

>> Cahuzac: l'enquête préliminaire valide l'enregistrement révélé par Mediapart

 A VOIR AUSSI:

>> Cahuzac : "depuis le début, c'est moi qui dis la vérité"

E. M. avec AFP