BFMTV

Cahuzac: la justice annule une sanction contre un agent du fisc

L'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac.

L'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac. - -

La justice vient de donner raison à un inspecteur du fisc, qui avait reçu un avertissement pour avoir consulté le dossier fiscal de Jérôme Cahuzac, sur lequel il avait des soupçons, en... 2008.

Il aura fallu la révélation d'un scandale pour que la justice donne raison à Rémy Garnier. En 2008, cet ancien inspecteur des impôts avait reçu un avertissement pour avoir consulté le dossier fiscal de Jérôme Cahuzac, dont il avait déjà, à l'époque, eu vent du compte en Suisse. Une décision annulée vendredi par la Cour d'appel de Bordeaux, révèle dimanche Sud Ouest.

Lorsqu'il était en service, Rémy Garnier était connu de sa hiérarchie pour ses dénonciations régulières de ce qu'il estimait être des passe-droits dans le domaine fiscal. Il y a cinq ans, il avait opéré des consultations informatiques alors qu'il était affecté à Agen dans le Lot-et-Garonne. Celles-ci concernaient ses supérieurs et Jérôme Cahuzac, alors député de la 3e circonscription de ce département.

Ces consultations avaient été repérées, et il avait alors reçu du ministre du Budget de l'époque, Eric Woerth, l'avertissement annulé vendredi la Cour. Fort de cette réhabilitation, Rémy Garnier compte à présent, selon Sud Ouest, réclamer 600.000 euros de dommages et intérêts à l'Etat.

"Columbo auto-proclamé"

Il a également indiqué qu'il allait écrire au président de la commission parlementaire sur l'affaire Cahuzac, le député UDI Charles de Courson, pour se plaindre des propos tenus à son égard le 21 mai, devant cette commission, par Amélie Verdier, l'ancienne directrice de cabinet de Jérôme Cahuzac.

"Elle avait dit que j'étais un Columbo auto-proclamé, me présentait comme un paranoïque", a-t-il indiqué. Il va donc l'accuser d'avoir proféré envers lui des "accusations mensongères" et d'avoir menti "devant une commission d'enquête parlementaire".


A LIRE AUSSI:

>> Notre dossier sur l'affaire Cahuzac

>> Cahuzac: "l'obsession de Hollande était d'avoir des preuves"
>> Commission d'enquête: l'audition de Cahuzac repoussée

M. T. avec AFP