BFMTV

Cahors: deux mois ferme pour avoir volé des pâtes et du riz

-

- - Beatrice Huret devant le tribunal de Boulogne-sur-Mer le 27 juin 2017 - PHILIPPE HUGUEN, AFP

Un jeune homme de 18 ans a été condamné à deux mois de prison ferme par le tribunal correctionnel. Sa faute? S'être introduit dans une maison pour voler des pâtes et du riz "par nécessité".

Le 12 mai, un jeune homme tout juste majeur a écopé de deux mois de prison ferme pour avoir volé des pâtes, du riz et une boîte de sardines parce qu'il "avait faim". Malgré l'absence de plainte de la part de la victime, le tribunal correctionnel a décidé de le condamner. 

"Un nouveau chapitre des 'Misérables'"

Face au Tribunal correctionnel de Cahors (Lot), l'avocate du prévenu a tout tenté pour éviter une peine trop lourde à son client. Le jeune homme, poursuivi pour s'être introduit en cassant un carreau dans une maison de Figeac, n'avait volé que ces trois aliments "par nécessité". 

Devant les juges, son avocate Me Nesliat-Delhaye avait demandé la relaxe au nom de "l'état de nécessité" dans lequel se trouvait son client au moment du vol. Elle a également comparé son client à Jean Valjean, personnage des Misérables de Victor Hugo, condamné au bagne pour avoir volé du pain. 

Deux mois ferme

Alors que le procureur avait réclamé 5 mois d'emprisonnement, le tribunal de Cahors a finalement opté pour une peine de deux mois de réclusion ferme, de laquelle le jeune prévenu et son avocate devraient faire appel.

L'avocate a rappelé durant sa plaidoirie que les seuls dommages causés, à savoir le carreau cassé, avaient été remboursés par l'assurance et que la victime n'avait pas souhaité déposer plainte. 

P.A.