BFMTV

Braquage sur l’A1: les mesures de sécurité vont être renforcées sur l’autoroute

Mardi, une famille qatarie a été braquée sur l'autoroute A1.

Mardi, une famille qatarie a été braquée sur l'autoroute A1. - BFM Paris

Après le braquage à 5 millions d’euros d’une famille de qataris sur l’autoroute A1 mardi, la préfecture de police a décidé de renforcer les moyens de surveillance autour de cet axe.

L'image de Paris à l'international est une fois encore en jeu. Mardi, une famille de qataris qui venait d'atterrir à l'aéroport du Bourget a été braqué à bord de son véhicule sur l'autoroute A1. Montant du butin: 5 millions d'euros. Un braquage spectaculaire après lequel la Préfecture de police va augmenter les moyens de surveillance. Pour les forces de l'ordre, le secteur du Bourget nécessite en effet un regain de sécurité.

"Le Bourget étant réservé, pour la plupart du temps à des petits avions, donc des gens plus fortunés que ceux qui arrivent par Roissy. C'est la raison pour laquelle aussi on a des collèges qui patrouillent plus sur cette portion là mais malheureusement une fois que la patrouille est passée c'est là que les braqueurs peuvent intervenir", déplore Luc Poignant du syndicat SGP-police. 

Renforcement des patrouilles

Le dispositif de surveillance déjà existant et qui comprend des patrouilles en voiture, une équipe à moto ainsi qu'une surveillance par hélicoptère sera renforcé. Une unité dédiée spécifiquement à ce type d'enquête sera également mise en place. 

Par ailleurs, la vidéo protection sur l'A1, en particulier dans le tunnel de Landy et aux abords du Stade de France, avait déjà été renforcée avant l'Euro 2016 de football, précise la préfecture de police. Par la suite, le développement de cette vidéo protection se poursuivra pour couvrir d'autres sections de l'A1. 

Le braquage de mardi n'est pas le premier sur cet axe. Déjà en avril 2015, des malfaiteurs avaient dérobé 5 millions d'euros de bijoux à une collectionneuse d'art taïwannaise, avec le même mode opératoire.

C. B avec Ariane Limozin et Nicolas Béhar