BFMTV

Bouteille suspecte du Paris-Venise : principaux risques écartés après analyses

BFMTV

De premières analyses sur une bouteille suspecte saisie par des douaniers dans le train Paris-Venise ont permis d'écarter les principaux risques explosifs, chimiques et biologiques, a annoncé jeudi la préfecture du Doubs.

Alors qu'un Egyptien de 33 ans ans a été placé en garde à vue pour "transport d'explosifs" dans cette affaire, les premières analyses ont permis d'écarter "les risques explosifs majeurs, les risques chimiques majeurs, et les risques biologiques majeurs", a souligné Isabelle Epaillard-Patriat, directrice de cabinet du préfet du Doubs.

Désormais, "on est dans l'affinement des analyses biologiques", concernant la substance contenue dans la bouteille suspecte, a-t-elle ajouté. Soulignant de son côté que le produit contenu dans la bouteille avait eu "des réactions positives à des tests aux substances explosives", le procureur de Besançon avait de son côté, peu auparavant, décidé d'ouvrir une enquête pour "transport de substances explosives".

Le passager qui transportait la bouteille, un Egyptien résidant en Italie, se trouvait encore en garde à vue en début de soirée.