BFMTV

Besançon: le meurtrier présumé d'un vigile, mis en examen et écroué

-

- - Illustration Archives AFP

Un homme de 24 ans suspecté d'avoir mortellement poignardé le vigile d'une boîte de nuit au centre-ville de Besançon a été mis en examen pour "homicide volontaire" et placé en détention provisoire mercredi, a indiqué le parquet de Besançon.

Dimanche vers 3h00, l'agent de sécurité âgé de 35 ans a refusé l'entrée de l'établissement à un client qui a ameuté une demi-douzaine d'individus. Le groupe a frappé la victime et le suspect, qui n'est pas le client éconduit, "a sorti un couteau, portant deux coups, très franchement et en prenant son temps", a indiqué la procureure Edwige Roux-Morizot lors d'une conférence de presse.

Identifié grâce à la vidéosurveillance

L'autopsie a révélé "deux plaies, l'une à la cuisse droite et l'autre au coeur, qui a provoqué l'hémorragie mortelle", a-t-elle déclaré. Le corps de la victime présentait également des traces de coups, dont des contusions au visage.

"L'auteur des coups de couteau a été identifié très formellement sur les caméras de vidéosurveillance de l'établissement et de la ville", a-t-elle indiqué.

Il s'était rendu de lui-même au commissariat en compagnie de son avocat, mardi matin à 2h40. Les policiers l'ont placé en garde à vue mais il a fait valoir son droit au silence et n'a fait aucune déclaration.

Individu défavorablement connu de la police

Les autres individus ont également été identifiés, mais ils n'ont pas encore été interpellés. Mme Roux-Morizot les "encourage vivement à venir s'expliquer" devant les enquêteurs de la sûreté départementale, en charge de l'enquête.

Le meurtrier présumé est un Bisontin sans emploi défavorablement connu de la justice. Il était sous contrôle judiciaire dans le cadre d'une affaire de trafic de stupéfiants. Il encourt 30 ans de réclusion criminelle.

G.D. avec AFP