BFMTV

Belgique: deux policières blessées à la machette par un individu criant "Allahou akbar"

L'agression s'est produite à proximité de l'hôtel de police de Charleroi, près de la frontière avec la France. L'homme a été tué par un collègue des deux policières.

Deux policières ont été blessées à Charleroi, en Belgique, après avoir reçu des coups de machette assénés par un homme criant "Allahou akbar". L'une des fonctionnaires souffrirait de plaies profondes au niveau du visage, la seconde serait que légèrement blessée, rapporte le quotidien Le Soir

Cette agression s'est déroulée à proximité de l'hôtel de police de cette ville, située à une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec la France. L'homme s'en est pris aux deux policières avant d'être stoppé par un troisième agent. Il a été hospitalisé dans un état grave après avoir été blessé par balle. L'homme, qui n'a pas encore été identifié, est décédé peu de temps après son arrivée à l'hôpital, a confirmé la police de Charleroi sur son compte Twitter.

Une machette dans son sac

"Vers 15h58, un individu s’est présenté au checkpoint de l’hôtel de police de Charleroi. Il a immédiatement sorti une machette du sac de sport qu’il portait. Il a porté des coups très violents aux visages des deux policières qui se trouvaient en faction en criant ’Allahou akbar’", a détaillé un porte-parole de la police de Charleroi. Précisant que les deux policières étaient hors de danger.

Le Premier ministre a condamné avec "force" cette agression, tandis que le ministre de l'Intérieur belge a dénoncé "un acte ignoble" sur Twitter. Apportant son soutien aux policiers, Jan Jambon a annoncé que l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM), service belge en charge de l'antiterrorisme, était sur place. Il n'a pas décidé de relever le niveau d'alerte qui est de 3 sur 4 en Belgique. Un périmètre de sécurité a également été mis en place autour de l'hôtel de police.

J.C. avec AFP