BFMTV

Avancement, primes: les annonces de Darmanin pour améliorer le quotidien des policiers

Gérald Darmanin

Gérald Darmanin - OLIVIER CHASSIGNOLE

Ce mardi, au sortir d'une réunion avec les syndicats policiers, le ministère de l'Intérieur a dévoilé les mesures du gouvernement pour "améliorer le quotidien de ceux qui nous protègent" selon l'intitulé de son communiqué.

Au sortir d'une rencontre ce mardi avec dix organisations syndicales Place-Beauvau et avant une réunion présidée par Emmanuel Macron jeudi, Gérald Darmanin a listé les mesures décidées par l'exécutif dans le but d'améliorer les conditions des agents de la police nationale.

Revalorisations

Il a tout d'abord mis en avant un effort financier de 20 millions d'euros à destination des 22.000 policiers travaillant de nuit, avec une prime dédiée dont l'enveloppe totale représente 15 millions d'euros. Réclamée de longue date par les organisations syndicales, elle permettra aux fonctionnaires concernés de toucher en moyenne 60 à 100 euros de plus par mois. La prime dévolue aux officiers de police judiciaire va quant à elle être revalorisée de 20%, et les forces de l'ordre pourront compter en 2021 sur une augmentation de 6% de l'indemnisation des heures supplémentaires, passant de 12,47 euros à 13,25 euros à l'unité.

Le ministère de l'Intérieur a aussi promis une harmonisation de compensation des astreintes entre ses personnels, harmonisation chiffrée à 2 millions d'euros. Enfin, le document issu de la réunion évoque la "relance du projet de gratuité des transports pour les forces de l'ordre".

La question des montées en grade a elle aussi été abordée. L'avancement au galon de brigadier sera semi-automatique après 25 ans de service, et les promotions seront accélérées au sein de la filière investigations, qui devrait aussi bénéficier d'une augmentation du nombre de formateurs.

Darmanin veut "une révolution managériale"

Gérald Darmanin a également dit s'engager à réformer le statut des personnels relevant de la police technique et scientifique. Les tractations visaient de plus à renouveler le quotidien des hôtels de police, tandis que dans son communiqué le ministre de l'Intérieur a appelé de ses vœux une "révolution managériale" de la police: ont ainsi été décrétées la généralisation du recours aux agents administratifs en ce qui concerne l'accueil des citoyens et la "fin progressive" du recueil des procurations dans les commissariats.

S'agissant de la formation, Gérald Darmanin a mentionné la création d'une "académie de police". Le ministre a aussi assuré qu'une mission serait menée pour faire une plus grande transparence sur les modalités d'affectation des agents dans les territoires. Il a par ailleurs lancé une invitation aux syndicats avant la mi-novembre pour la présentation d'un "livre blanc sur la sécurité intérieure".

La rencontre mardi entre Gérald Darmanin et les représentants des policiers intervenait sur fond de malaise policier après l'attaque aux mortiers d'artifice du commissariat de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) dans la nuit de samedi à dimanche et l'agression par balles de deux policiers, mercredi à Herblay (Val-d'Oise).

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV