BFMTV

Lutte contre le trafic de drogue et la radicalisation: Darmanin livre les chiffres de l'activité policière

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, le 13 octobre 2020.

Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, le 13 octobre 2020. - BFMTV

Lors d'un point presse ce mardi, Gérald Darmanin et Marlène Schiappa ont dévoilé les chiffres liés à l'activité policière concernant le trafic de drogues, les violences sexuelles et l'islamisme radical.

Gérald Darmanin et Marlène Schiappa ont présenté ce mardi les chiffres mensuels de la délinquance et de l'activité policière. Le ministre de l'Intérieur a affirmé faire cette conférence de presse dans une démarche de "transparence", et non dans un souci de "politique du chiffre".

• La "reconquête territoriale" face au trafic de drogue

"Plus de 200" opérations ont été menées par les forces de l'ordre en lien avec le trafic de drogue sur le territoire au mois de septembre. Elles ont abouti à 821 gardes à vue, 4,2 tonnes de cannabis saisies, 44 kg d'héroïne, 644 kg de cocaïne, "plus d'un million d'avoirs saisis en numéraire" et 136 armes à feu saisies, annonce Gérald Darmanin.

La mise en place d'amendes forfaitaires produit "ses premiers effets" affirme-t-il, précisant que du 1er septembre au 8 octobre, 9532 amendes ont été dressées partout en France, dont 1032 en Seine-Saint-Denis, le premier département concerné.

Depuis le 1er septembre, 1189 arrestations de trafiquants ont été signalées en France, et 1107 trafics ont par ailleurs été démantelés.

• L'action policière contre les violences sexistes

Le nombre de fonctionnaires formés depuis le Grenelle des violences faites aux femmes atteint les 17.000 au sein de la gendarmerie et 18.000 au sein de la police, se félicite la ministre déléguée Marlène Schiappa. Il s'agit de formation initiale ou continue, précise-t-elle.

18.506 signalements ont été déposés sur la plateforme Arrêtonslesviolences.gouv.fr, lancée en septembre 2018. "Plus d'un signalement sur trois" a abouti sur un dépôt de plainte, ajoute-t-elle.

"Plus de 2000 amendes" pour outrage sexiste ont par ailleurs été comptabilisées depuis la création du délit en août 2018, affirme Marlène Schiappa.

• La lutte contre l'islam radical

12 lieux de radicalisation ont été fermés en septembre, fait savoir Gérald Darmanin, dont une mosquée et une école hors contrat dans l'Hérault. Cela porte à 73 le nombre de lieux fermés depuis le début de l'année 2020.

Le ministre de l'Intérieur fait par ailleurs savoir que 22.000 personnes sont suivis au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).

Parmi elles, 4111 sont des personnes étrangères et 851 sont en situation irrégulière. 661 mesures d'éloignement ont été prises en administratif et en judiciaire, aboutissant à 428 expulsions du territoire à l'heure actuelle, annonce le ministre.

Esther Paolini Journaliste BFMTV